Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Des pistes pour mieux prévenir la mort subite du sportif

Actualités santé

Des pistes pour mieux prévenir la mort subite du sportif

[ Publié le 31 août 2016 ]

Chaque année en France, entre 1.000 et 1.500 sportifs professionnels ou amateurs sont victimes d'une mort subite. En majorité, les sportifs ont moins de 35 ans et souffrent d'une malformation cardiaque passée inaperçue.

mort-subite-sportif-310820165

Le football, le cyclisme et la course à pied sont les disciplines qui recensent le plus de cas de mort subite. La cause de ces accidents n'est toutefois pas liée au sport pratiqué mais à la préexistence d'une pathologie cardiovasculaire (90%) passée inaperçue.

 

Des causes multiples

Avant 35 ans, de nombreuses pathologies peuvent être en cause. L'Académie nationale de médecine cite toutefois les cardiomyopathies hypertrophiques et les cardiopathies arythmogènes du ventricule droit. Après 35 ans, le tableau est dominé par les complications liées à une affection coronaire athéromateuse.

 

Un ECG de repos

La prévention passe donc par un meilleur dépistage de ces maladies. C'est pourquoi, de nombreux professionnels de santé se montrent favorables à la pratique d'un électrocardiogramme (ECG) de repos systématique. Particulièrement chez les sportifs amateurs qui évoluent en compétition.

Enfin, la généralisation des défibrillateurs dans les enceintes sportives, couplée à une meilleure connaissance des gestes de premiers secours au sein de la population générale pourraient aussi améliorer le taux de survie de ces patients. Lequel ne dépasse pas 3% à 4%.

 

Sources : Bull. Acad. Natle Méd., 2010, 194, no 7, 1237-1247 ; Club des cardiologues du sport, site consulté le 14 juin 2016.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

ECHANGER