Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Phagothérapie : une alternative aux antibiotiques ?

Actualités santé

Phagothérapie : une alternative aux antibiotiques ?

[ Publié le 13 juillet 2016 ]

Face à l'augmentation des résistances bactériennes aux antibiotiques, de plus en plus de scientifiques se tournent à nouveau vers la piste de la phagothérapie. Explications...

phagotherapie-bacteries-130716

La propagation des bactéries multirésistantes et l’absence de nouveaux antibiotiques inquiètent la communauté médicale. C'est pourquoi les scientifiques se tournent à nouveau vers la piste de la phagothérapie.

Des virus tueurs de bactéries
La phagothérapie s'appuie sur les capacités naturelles de certains virus, appelés bactériophages, à tuer les bactéries qu'ils reconnaissent. Une équipe franco-belge a mis au jour les mécanismes génétiques et métaboliques qui sous-tendent l'action d'un bactériophage. Dans un article paru dans PLoS Genetics le 5 juillet, des chercheurs de l'Institut Pasteur et de l'Université Catholique de Louvain (Belgique) décryptent à l'échelle moléculaire, les mécanismes d'action utilisés par un bactériophage connu pour son potentiel thérapeutique. Au cours de son cycle infectieux, le bactériophage est capable de déstabiliser fortement la cellule (de la bactérie ndlr) en s'attaquant à son métabolisme. Dans le même temps, le bactériophage "pirate" le programme de multiplication de la bactérie.

Vers un retour en grâce des bactériophages ?
Cette découverte contribue aux efforts entrepris pour développer cette approche médicale. "Nous espérons que ces résultats contribueront, à terme, à rendre de nouveau possible en France l'utilisation de ces virus à des fins médicales", indique Laurent Debarbieux, principal auteur de l'article. Proposé il y a presqu'un siècle à l'Institut Pasteur par le chercheur franco-canadien Félix d'Herelle, la phagothérapie a été initialement utilisée dans le monde entier. Elle a connu un fort essor à partir des années 1940 dans les pays de l'est, alors qu'elle était progressivement abandonnée dans les pays occidentaux qui lui préférait déjà les antibiotiques.

Source : Institut Pasteur, juillet 2016

 

Mot-clef : Produits de santé

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER