Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Overdose : un spray nasal en attendant les urgences

Actualités santé

Overdose : un spray nasal en attendant les urgences

[ Publié le 28 juillet 2016 ]

L'Agence du médicament (ANSM) vient d'octroyer une autorisation temporaire d'utilisation (ATU) pour un spray nasal contenant de la naloxone et destiné au traitement d'urgence des surdoses aux opioïdes, dans l'attente d'une prise en charge médicale. Une première.

drogue-spray-overdose-280716

La spécialité Nalscue (naloxone 0,9 mg/0,1 ml), solution pour pulvérisation nasale en récipient unidose a obtenu une ATU de cohorte. Elle permet une mise à disposition précoce d'un médicament n'ayant pas encore d'autorisation de mise sur le marché (AMM). Son indication : "le traitement d'urgence des surdosages aux opioïdes (dérivés synthétiques de l'opium), connus ou suspectés, se manifestant par une dépression respiratoire". Mais uniquement dans l'attente d'une prise en charge par une structure d'urgence. "Après l'administration et l'arrivée des secours, la surveillance du patient reste nécessaire en milieu hospitalier pendant plusieurs heures", précise l'ANSM.

Avec cette mesure, l'ANSM a décidé de se mettre en adéquation avec les préconisations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de novembre 2014. En l'occurrence, celle-ci avait conseillé une mise à disposition large de la naloxone aux usagers de drogues et à leur entourage afin de permettre une prise en charge rapide d'une surdose aux opioïdes.

 

Les usagers de drogues et leur entourage

Nalscue peut être prescrit par "les médecins exerçant en Centres de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA), en service d'addictologie à l'hôpital, en service des urgences, dans tout autre service bénéficiant de l'intervention d'une équipe de liaison et de soins en addictologie (ELSA) et en unité sanitaire en milieu pénitentiaire".

Ce traitement est indiqué pour les personnes à risque d'overdose d'opioïdes et leurs proches. Ainsi, les usagers de drogues sont les principaux concernés. "Son administration suppose d'avoir bénéficié d'une formation sur la conduite à tenir devant une surdose aux opioïdes et sur les modalités d'utilisation de Nalscue", précise l'ANSM.

 

Source : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), 27 juillet 2016.

Mot-clef : Addiction drogue

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Comment sortir son ado de la drogue ?

 

Nos conseillers santé vous aident à trouver des solutions.

 

En savoir plus

ECHANGER