Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Hépatite B : le test rapide, un outil de dépistage efficace

Actualités santé

Hépatite B : le test rapide, un outil de dépistage efficace

[ Publié le 26 juillet 2016 ]

Les tests rapides d'orientation diagnostique (TROD) de l'hépatite B sont efficaces auprès des populations à risque. La Haute Autorité de Santé (HAS) préconise que ces dispositifs s'ajoutent au dépistage biologique classique.

trod-hepatiteb-depistage-260716

Pour améliorer le dépistage des personnes à risque d'infection par le virus de l'hépatite B (VHB), l'utilisation des TROD se révèle efficace. Ce test "ne requiert qu'une goutte de sang prélevée par microponction au bout du doigt, ce qui rend sa réalisation plus facile et plus acceptable qu'un prélèvement veineux pour les personnes à dépister", explique la HAS.

 

55% de malades qui s'ignorent

En outre, "il peut être utilisé dans un cadre non médicalisé, par le biais de structures associatives et médico-sociales, qui agissent au plus près des personnes à risque [et] éloignées des structures de soins." Les personnes originaires de zones touchées par le virus, celles ayant des comportements sexuels à risque, les usagers de drogues, les détenus ainsi que l'entourage des malades sont concernés.

Les atouts de ce test viennent compléter ceux du dispositif de dépistage actuellement mis en oeuvre. En effet, malgré le test sanguin réalisé en laboratoire à partir d'une prise de sang, "55% des personnes atteintes d'hépatite B en France ignoreraient qu'elles sont infectées".

 

Un complément, pas un substitut

Toutefois, les TROD présentent eux aussi des lacunes, s'ils sont utilisés seuls. Contrairement au test classique, ils ne détectent que l'un des trois marqueurs de la maladie. Permettant ainsi "d'identifier les personnes infectées par le virus, mais pas celles qui n'ont jamais été contaminées et qui pourraient bénéficier d'une vaccination". Par conséquent, "si les performances du test rapide sont jugées suffisantes par la HAS, il ne peut se substituer au test réalisé en laboratoire, qui reste le test de référence dans le dépistage de l'hépatite B".

Si un TROD est réalisé, la HAS recommande donc la procédure suivante :

  • En cas de résultat positif, il devra toujours être confirmé par un test sanguin classique ;
  • En cas de résultat négatif, une confirmation par test sanguin classique devra être encouragée afin de savoir si la personne peut bénéficier d'une vaccination. En France, environ 280 000 personnes seraient atteintes d'une hépatite B.

Source : HAS, 25 juillet 2016.

Mots-clefs : Dépistage , Hépatite B

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés