Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Bien dormir... le rêve !

Actualités santé

Bien dormir... le rêve !

[ Publié le 19 juillet 2016 ]

Une personne sur cinq dit avoir du mal à dormir : difficultés d’endormissement, réveils fréquents, réveil précoce... Quelques recettes peuvent contribuer à améliorer la qualité du sommeil.

trouble-sommeil-fatigue-repos

L’horloge biologique calquée sur les 24 heures du cycle terrestre programme les humains à alterner veille et sommeil sur un rythme régulier. Dormir répare l’organisme des fatigues. Le rythme cardiaque diminue, la respiration ralentit et la température corporelle baisse, tandis que les défenses immunitaires s’activent. Faute d’un sommeil suffisant, surgissent des difficultés de concentration, une irritabilité et une anxiété. Si les Français dorment en moyenne sept heures par nuit, chaque personne a des besoins spécifiques de sommeil pouvant varier de moins de cinq heures à plus de dix heures (onze heures pour Albert Einstein !). Ces besoins évoluent au cours de la vie : importants dans l’enfance, ils se stabilisent à l’âge adulte avant qu’au troisième âge les nuits deviennent plus brèves et nécessitent de dormir un peu dans la journée. La durée idéale de sommeil est celle qui permet de se réveiller en forme.

 

Les grandes règles d’un bon sommeil

Les mauvaises nuits préparent souvent des journées pénibles. Avant de recourir éventuellement aux somnifères et anxiolytiques de façon limitée dans le temps, il est essentiel pour bien dormir d’essayer les grandes recettes générales. « Avant l’heure, ce n’est pas l’heure ; après l’heure ce n’est plus l’heure », dit l’adage. C’est particulièrement vrai du sommeil : il ne faut pas résister à l’envie de dormir (yeux qui piquent, paupières lourdes, bâillements, frissons) – ces signaux ne réapparaissent qu’une heure et demie plus tard.

 

Pour s’endormir, la température corporelle doit diminuer. Pratiquer un sport le soir, prendre un bain chaud et avoir une chambre trop chauffée rendent par conséquent plus compliqué de sombrer dans les bras de Morphée. Si les pieds et les mains froids empêchent de trouver le sommeil, c’est qu’ils ne favorisent pas la régulation de la température corporelle qui demeure élevée – d’où l’intérêt de mettre des chaussettes avant d’aller au lit !

 

Mieux vaut également dîner léger, éviter tous les excitants que sont le café, le thé, les boissons caféinées et le tabac avant de se coucher. Les tisanes apaisantes peuvent susciter une envie d’uriner qui écourte la nuit. Le sommeil vient plus aisément dans le calme et la pénombre. Lire au lit le prépare mieux que regarder la télévision, surfer sur Internet ou jouer à des jeux vidéo, les écrans produisant une lumière stimulante. Pour une fois, la procrastination est bienvenue : reportez au lendemain le paiement des factures et autres activités peu propices à la détente !

 

Des astuces personnalisées

A côté de ces grandes règles, chacun trouve ses petites solutions. Des compléments alimentaires favorisant l’action du foie font parfois disparaître les réveils précoces. Quelques-uns dormiront plus aisément sur leurs deux oreilles s’ils viennent de faire le point sur la journée qui les attend ; mais la plupart ont besoin au contraire de tout évacuer. Certains recourent aux techniques du yoga et de la relaxation pour « faire le vide », d’autres se récitent des textes, font des listes ou... comptent les moutons. Il existe les tenants de l’obscurité absolue et ceux de la lumière diffuse, les amateurs de musique douce et ceux qui ne trouvent le sommeil qu’avec leurs bouchons d’oreilles. Dans le couple, certains dorment mieux enlacés, tandis que pour d’autres la chambre séparée est la clé d’un bon sommeil – mieux vaut que pour les deux la même règle prévale !

 

Corinne Renou-Nativel

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Besoin de parler à quelqu'un ?

Angoisse, mal-être, déprime : parlez-en avec un bénévole formé par des psychologues.

 

En savoir plus