Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Stéatose hépatique : une protéine clé identifiée

Actualités santé

Stéatose hépatique : une protéine clé identifiée

[ Publié le 13 juin 2016 ]

La stéatose hépatique non alcoolique touche plus de 20% des populations des pays industrialisés et prédispose à des formes graves de maladies hépatiques. L'identification d'un facteur clé dans le déclenchement de cette affection est porteuse d'espoir.

steatose-hepatique-foie

Le foie assure plusieurs fonctions pour notre organisme. Il joue notamment un rôle important dans le métabolisme des lipides. La stéatose non alcoolique du foie ou "foie gras" correspond à un stockage anormalement élevé de graisses dans cet organe, sans lien avec une prise excessive d'alcool. L'obésité constitue la cause la plus fréquente de la stéatose hépatique.

 

Les graisses s'accumulent

Une équipe de l'INRA (Institut national de la recherche agronomique) a mis en évidence, chez l'animal, l'implication directe d'une protéine - PPARα - dans la survenue de cette maladie. L'absence de cette protéine au niveau des cellules hépatiques perturbe la dégradation des lipides et conduit à l'accumulation des graisses dans le foie. Pour les scientifiques, cette découverte pourrait permettre, à terme, de développer de nouvelles cibles thérapeutiques contre la stéatose hépatique non alcoolique.

 

Source : INRA, 16 février 2016.

Mots-clefs : Cancer , Foie

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR