Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > La course à pied renforcerait nos os

Actualités santé

La course à pied renforcerait nos os

[ Publié le 9 juin 2016 ]

Contraignante pour les articulations, la course à pied serait toutefois plus bénéfique que le vélo pour la santé osseuse. C'est ce que montrent des chercheurs italiens à partir de relevés biologiques réalisés chez des "ultra" sportifs. Explications.

course-pied-renforce-os-100616

Le Dr Giovanni Lombardi et son équipe de l'Istituto Ortopedico Galeazzi de Milan (Italie) travaillent depuis plusieurs années sur ce sujet. Au cours d'un précédent travail, ils avaient mis en évidence une potentielle fragilité osseuse chez des cyclistes adeptes des longues distances. Et pour cause, certains de ces sportifs présenteraient une résorption osseuse chronique, caractérisée par une libération du calcium de l'os dans le sang.

Cette fois-ci, les scientifiques ont voulu savoir ce qu'il en était chez les coureurs à pied. Leur travail a porté sur 17 athlètes participant à une course de 65 km en zone montagneuse. Les chercheurs ont mesuré divers paramètres biologiques après la course. A l'image des marqueurs osseux comme l'ostéocalcine et le P1NP mais aussi du glucagon, de la leptine et de l'insuline qui interviennent au niveau de la régulation du métabolisme.

 

Nos os communiquent

Par rapport au groupe-contrôle constitué de sportifs modérés, les athlètes présentaient des taux élevés de glucagon et bas en insuline et en leptine à l'issue de la course. "La chute du taux d'insuline est associée à une baisse du niveau des deux protéines, l'ostéocalcine et le P1NP", soulignent-ils. En revanche, quelque temps plus tard au repos, les niveaux de P1NP étaient remontés. Comme si ces sportifs puisaient de l'énergie au sein de leur os pendant la course, sans que cela n'affecte ces derniers. Bien au contraire.

Au final, "nos données montrent que nos os communiquent bel et bien avec les autres organes et tissus", souligne le Dr Lombardi. Il ajoute que les "personnes à risque sur le plan osseux doivent peut-être préférer la course à pied à la natation ou au vélo". Pour leurs articulations en revanche, c'est une autre histoire...

Source : Congrès européen d'endocrinologie, Munich (Allemagne), 28-31 mai 2016.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

ECHANGER