Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Boire trop chaud serait cancérogène

Actualités santé

Boire trop chaud serait cancérogène

[ Publié le 16 juin 2016 ]

La consommation de boissons très chaudes (au-dessus de 65°C) pourrait augmenter le risque de cancer de l’œsophage. C'est la conclusion des évaluations conduites par l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) basé à Lyon.

cafe-boisson_chaude-cancer

Des études menées en Chine, en Iran, en Turquie et en Amérique du Sud suggèrent un lien entre le risque de cancer de l'œsophage et la température à laquelle la boisson est ingérée. La consommation de café et de maté, à des températures moins élevées, ne présenterait quant à elle, pas de sur-risque avéré.

 

La température et non le type de boisson

 

Dans ces pays, le thé ou le maté sont traditionnellement bus très chauds (à 70°C). Si aucun lien de cause à effet définitif n'a été établi, "un effet biologique des hautes températures sur l'œsophage semble néanmoins recevable, davantage qu'un effet des boissons elles-mêmes", note le Dr Christopher Wild, directeur du CIRC. Voilà pourquoi la consommation de boissons très chaudes a été classifiée comme probable cancérogène pour l'humain (groupe 2A).

Le cancer de l'œsophage est la 8e cause de cancer dans le monde et l'une des principales causes de décès par cancer. Environ 400.000 morts lui avaient été attribués en 2012. La proportion de ces cancers liés aux boissons très chaudes est inconnue.

 

La France protégée

 

Pouvez-vous encore déguster votre café matinal ? Bien sûr ! Car en France, il n'est pas habituel de boire très chaud, la température de consommation de ces boissons dépassant rarement les 60°C. Le café a donc été évalué comme "inclassable quant à sa cancérogénicité pour l'homme" (groupe 3), après avoir longtemps (depuis 1991) été considéré comme "peut-être cancérogène" (groupe 2B). Le maté a lui aussi été considéré comme "inclassable", lorsqu'il est consommé à température moyenne ou froid. Sans risque avéré donc.

 

Sources : Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), The Lancet Oncology, 15 juin 2016.

Mots-clefs : Alimentation , Cancer

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

ECHANGER