Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Baclofène : un risque d'apnée du sommeil

Actualités santé

Baclofène : un risque d'apnée du sommeil

[ Publié le 1 juin 2016 ]

Le Baclofène, un relaxant musculaire de plus en plus prescrit dans le traitement de l'alcoolo-dépendance, peut provoquer des apnées du sommeil sévères selon l'INSERM.

baclofene-risque-apnee-sommeil-010616

Le Baclofène bénéficie d'une recommandation temporaire d'utilisation (RTU) dans la prise en charge de la dépendance à l'alcool. Avec cette utilisation élargie, des cas d'effets secondaires ont commencé à apparaître. Parmi eux, des apnées du sommeil. Pour en avoir le cœur net, des chercheurs (Unités 1063 INSERM/Université d'Angers et 1042 INSERM/Université de Grenoble) ont suivi quatre hommes qui prenaient jusqu'à 190 mg par jour de Baclofène pour traiter leur dépendance à l'alcool. Tous se plaignaient de symptômes évoquant une apnée sévère du sommeil : suffocation nocturne, ronflements, somnolence diurne...

Des examens probants

Les scientifiques leur ont fait passer des tests spécifiques, en particulier une polysomnographie. Cet examen consiste à enregistrer plusieurs variables physiologiques grâce à des électrodes placées sur le corps du patient endormi : rythmes respiratoire et cardiaque, électroencéphalogramme, électromyogramme des muscles des bras ou des jambes...

Résultat, après avoir écarté d'éventuels facteurs de risque, "ces quatre hommes souffraient sans conteste d'une apnée sévère du sommeil (induite par le Baclofène), avec jusqu'à 100 interruptions respiratoires et 40 micro-éveils par heure !", précise Fréderic Gagnadoux, professeur de pneumologie au CHU d'Angers. "Et plus précisément d'une forme d'apnée du sommeil dite centrale, dans laquelle le cerveau provoque ces arrêts respiratoires nocturnes fréquents." La confirmation définitive est intervenue lorsque l'un des participants a stoppé son traitement au Baclofène qu'il jugeait inefficace. Son apnée du sommeil a complètement disparu !

Si les chercheurs ne connaissent pas encore le mécanisme précis en jeu, ils avancent l'hypothèse selon laquelle "en renforçant l'action d'un neurotransmetteur (le GABA), le baclofène perturberait le contrôle de la ventilation par le système nerveux central, altérant ainsi le rythme respiratoire nocturne".

Ne pas stopper le Baclofène pour autant

"Si le Baclofène s'avère efficace chez un patient qui déclenche une apnée centrale du sommeil, il ne faut pas l'arrêter", prévient Fréderic Gagnadoux. "En revanche, il faudra traiter au plus vite son apnée nocturne." "Dans cette étude, les trois patients qui ont poursuivi leur traitement au Baclofène ont été mis sous ventilation assistée la nuit, technique qui s'est avérée efficace pour deux d'entre eux."

Source : INSERM, 31 mai 2016.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus