Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Tabagisme passif : les lieux publics encore concernés

Actualités santé

Tabagisme passif : les lieux publics encore concernés

[ Publié le 25 mai 2016 ]

Malgré l'interdiction de fumer dans les lieux publics, les Français continuent d'être exposés au tabagisme passif. C'est ce que révèle la dernière livraison du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH).

tabagisme-passif-lieux-publics-250616

En France, l'interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif a été instaurée en deux temps :

  • En février 2007 pour les lieux de travail, les lieux fermés et couverts qui accueillent du public (aéroports, gares, centres commerciaux, hôpitaux, universités...), les moyens de transports collectifs, et tous les espaces (couverts et non couverts) des écoles, collèges et lycées ;
  • Puis, en janvier 2008, pour les restaurants, cafés, bars, casinos, hôtels et discothèques. 

Afin d'évaluer ces politiques de lutte antitabac, la France s'est inscrite dans le projet International Tobacco Control (ITC). Objectif : "mesurer l'acceptabilité et le respect de telles mesures restrictives, notamment par le biais d'enquêtes en population". Le volet français est porté par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) et l'Institut national du cancer (INCa). Leur Baromètre santé, mené auprès d'un échantillon représentatif de la population française de 15 à 75 ans, révèle une exposition persistante dans les lieux où le tabac est pourtant proscrit.

Au bureau, à l'école et au café

L'enquête a révélé qu'en 2014, "15% des actifs occupés déclaraient avoir été exposés à la fumée de tabac des autres au moins une fois au cours des 30 derniers jours", sur leur lieu de travail. Par ailleurs, "près des trois quarts des élèves et étudiants de plus de 15 ans déclaraient avoir été exposés à la fumée de tabac des autres à l'école, au lycée, à l'université, sans précision sur le lieu exact (intérieur ou extérieur)".

Enfin, "parmi les 15-75 ans qui ont fréquenté des lieux de convivialité au cours des 30 derniers jours, 9% ont déclaré avoir été exposés à la fumée de tabac au moins une fois au restaurant, 30% dans les cafés, bars, pubs, et 40% dans les discothèques".

"Les données concernant les lieux de convivialité, à la hausse par rapport à celles relevées dans le cadre de l'enquête ITC de fin 2012, semblent suggérer un recul de l'application de la législation", indiquent les auteurs. "Cette interprétation est cependant à prendre avec précaution, les questions (de 2014) n'étant pas identiques."

Pourtant, d'après les enquêtes ITC réalisées en France avant et après l'interdiction, "le soutien aux mesures est fort et a fortement augmenté depuis 2006", poursuivent-ils. Les fumeurs les soutenant presqu'autant que les non-fumeurs.

Source : Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), 25 mai 2016.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

ECHANGER