Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Le recours à l'IVG baisse dans les pays développés

Actualités santé

Le recours à l'IVG baisse dans les pays développés

[ Publié le 17 mai 2016 ]

Selon un travail américain, ces 25 dernières années, les taux d'IVG ont diminué de façon significative dans les pays développés, atteignant un niveau historiquement bas. En revanche, dans les pays en développement, la donne reste inchangée. Explications.

baisse-recours-ivg-pays-developpes-170516

Pour leur travail, les chercheurs de l'Institut Guttmacher de New York se sont notamment appuyé sur des enquêtes et des statistiques nationales. Entre 1990 et 2014, le taux d'avortement annuel dans les pays développés est passé de 46 pour 1.000 femmes à 27. La réduction la plus forte a été enregistrée dans les pays d'Europe de l'est, avec un taux qui est passé de 88 à 42. Cependant, dans les pays en développement, ce taux est resté quasiment inchangé, passant de 39 à 37.

Un meilleur accès à la contraception

"Dans les pays développés, cette baisse continue est en grande partie liée à une utilisation accrue de la contraception moderne", explique le Dr Gilda Sedgh, principal auteur de ce travail. "Dans les pays pauvres, le planning familial ne semble pas en mesure de répondre aux besoins des femmes. En effet, 80% des grossesses non désirées se produisent chez des personnes qui n'ont pas accès à une contraception moderne."

La loi ne change rien

Autre enseignement apporté par ce travail, le fait que les lois restrictives sur l'avortement ne limitent pas le nombre d'avortements. Au contraire, elles inciteraient les femmes à recourir à des interventions clandestines, et donc dangereuses. Chaque année dans le monde, 56 millions d'avortements sont pratiqués. 

Source : The Lancet, 11 mai 2016.

Mot-clef : Avortement

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER