Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > De plus en plus d'allergies aux coccinelles

Actualités santé

De plus en plus d'allergies aux coccinelles

[ Publié le 29 avril 2016 ]

Les coccinelles se multiplient à la belle saison. Problème : certaines espèces de cet insecte déclenchent des réactions allergiques. Quels en sont les symptômes ? Peut-on être désensibilisé ? Explications.

allergies-coccinelle

Les coccinelles sont classées dans la catégorie des "pneumallergènes", comme l'ont rappelé les médecins présents au 11e Congrès Francophone d'Allergologie, organisé à Paris du 19 au 22 avril. L'exposition à ces pneumallergènes peut se traduire par une rhinite, une conjonctivite, des symptômes asthmatiques, un angio-œdème du visage ou une crise d'urticaire.

Une invasion d'Harmonia axyridis

Au banc des accusés aujourd'hui, l'Harmonia axyridis (HA). Originaire de Sibérie et de Chine, cette coccinelle est utilisée comme insecticide naturel aux États-Unis, en Belgique et en France. Très gourmande des pucerons, cochenilles et chenilles, la petite bête carnivore est un précieux allié pour les jardiniers et les cultivateurs. L'Harmonia axyridis dévore jusqu'à 100 insectes chaque jour sans détruire les végétaux, fruits et autres plantations. Avec son grand appétit, l'Harmonia axyridis est devenue bien "plus sédentaire, vorace et invasive comparée à la coccinelle occidentale". Ce phénomène explique l'explosion des allergies sur l'ensemble du territoire français. Or en volant, cet insecte "dégage des substances nauséabondes et allergisantes pour communiquer ou en cas de danger".

Une allergie difficile à détecter

En France, les taux de diagnostic et la qualité de prise en charge souffrent encore d'insuffisance. Il n'existe par ailleurs "aucun test standardisé commercialisé" pour détecter cette allergie pourtant bien connue. Sur le plan de la recherche, deux protéines (Har a 1 et Har a 2) ont été "identifiées comme antigènes majeurs et retrouvées dans l'hémolymphe (liquide qui joue le rôle du sang chez les insectes) des coccinelles".  Et aux États-Unis, les essais d'immunothérapie utilisés s'avèrent potentiellement "encourageants". Mais aujourd'hui, pour réduire l'incidence des allergies à l'Harmonia axyridis, la seule arme efficace et accessible réside dans la prévention primaire. Soit "l'arrêt des importations d'HA comme bio-outil".

Source : 11e Congrès Francophone d'Allergologie, organisé au Palais des Congrès de Paris du 19 au 22 avril 2016.

Mots-clefs : Allergène , Allergie

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER