Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Péridurale : des contre-indications à connaître

Actualités santé

Péridurale : des contre-indications à connaître

[ Publié le 24 mars 2016 ]

Trois femmes sur quatre accouchent sous péridurale. La technique est aujourd'hui rodée mais toutes les futures mamans ne peuvent pas en bénéficier.

peridurale

Quel que soit le type d'accouchement envisagé, vous allez rencontrer un anesthésiste au cours du 8e mois de grossesse. La prise de votre tension, l'examen de votre dos et la prise de sang prescrite à l'occasion de cette consultation vont permettre de s'assurer de l'absence de contre-indication à la pose d'une éventuelle péridurale. Le respect rigoureux de ces contre-indications permet d'éviter la majorité des possibles complications graves.

Les tatouages ne sont pas contre-indiqués

Contrairement à une croyance répandue, la présence d'un tatouage dans la zone où l'anesthésiste va piquer ne pose pas de problème. Des troubles de la coagulation, une allergie au produit anesthésiant, certaines maladies neurologiques sont en revanche des contre-indications formelles. Tout comme, le jour J, une infection cutanée au point de ponction ou une poussée de fièvre. Certaines pathologies lombaires peuvent être un obstacle. Enfin, un fort surpoids ou une malformation vertébrale peuvent entraîner des difficultés lors de la pose du cathéter.

D'autres solutions face à la douleur

Mais rassurez-vous, en complément des techniques de relaxation et de respiration apprises durant les cours de préparation à l'accouchement, les équipes disposent d'autres moyens pour vous aider à gérer la douleur. Elles peuvent notamment vous proposer d'inhaler un gaz analgésique.

Sources : Enquête nationale périnatale 2010 ; Site du CHU de Toulouse, fiche "Informations sur l'analgésie péridurale", consulté le 23 mars 2016.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Envie d'enfant ou enceinte : vous avez décidé d'arrêter de fumer.

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus