Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Fruits, légumes, céréales : baisser les prix pour sauver des vies

Actualités santé

Fruits, légumes, céréales : baisser les prix pour sauver des vies

[ Publié le 4 mars 2016 ]

Une baisse des prix des fruits, des légumes et des céréales pourrait se montrer plus efficace dans la prévention des maladies cardiovasculaires que des campagnes de sensibilisation. Explications.

fruits-legumes-baisse-prix

Une mauvaise alimentation est un facteur de risque avéré de maladies cardiovasculaires. Ce constat est d'ailleurs largement documenté sur le plan scientifique. Une baisse des prix des fruits, des légumes et des céréales pourrait donc se montrer très efficace en termes de prévention. D'autant plus si le tarif des boissons sucrées, lui, augmente. Plusieurs travaux présentés au congrès annuel de l'American Heart Association (AHA), qui se tient actuellement à Phoenix, aux États-Unis, vont dans ce sens.

Sauver jusqu'à 200.000 vies grâce aux fruits et légumes

Un premier travail de l'Imperial College London présenté à Phoenix montre qu'une diminution de 10% du tarif des fruits et légumes pourrait réduire de 1% la mortalité par infarctus ou accident vasculaire cérébral d'ici 2030. En d'autres termes, plus de 60.000 vies sauvées en 15 ans ! Les auteurs vont plus loin dans l'illustration : une diminution des prix de 30% pourrait sauver entre 191.000 et 205.000 vies d'ici 2030.

Les céréales, pas en reste

En utilisant un modèle mathématique, des chercheurs de l'Université d'Harvard ont fait sensiblement la même observation concernant les fruits et légumes. Mais ils vont plus loin. Selon eux, "baisser les prix des céréales de 10% sur 5 ans pourrait participer à une diminution du risque de décès par maladie cardiovasculaire de 0,2%. Dans le même temps, une augmentation du coût des boissons sucrées réduirait ce risque de 0,1%".

Une réduction de risque anodine ?

Selon leurs calculs, les scientifiques expliquent qu'en combinant tous ces facteurs, il serait possible de prévenir 515.000 décès d'origine cardiovasculaire d'ici 2035. Et ce, rien qu'aux Etats-Unis.

Source : American Heart Association, 1er mars 2016

Mot-clef : Alimentation

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER