Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Comment 30 neurones contrôlent la douleur

Actualités santé

Comment 30 neurones contrôlent la douleur

[ Publié le 8 mars 2016 ]

Une équipe du CNRS vient d'identifier un nouveau centre de contrôle de la douleur au niveau de l'hypothalamus. Constitué d'une trentaine de neurones, il permet de libérer de l'ocytocine et d'atténuer les sensations douloureuses.

neurones-controle-douleur-08032016

Une équipe internationale de chercheurs, coordonnée par Alexandre Charlet de l'Institut des neurosciences cellulaires et intégratives du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), s'est penchée sur le processus de libération de l'ocytocine en cas de douleur. Cette hormone, connue pour réguler les interactions sociales, joue un rôle important pour atténuer les phénomènes douloureux. Or les mécanismes qui aboutissent à sa diffusion n'avaient jusqu'à présent pas été décryptés.

30 cellules de petite taille

Les scientifiques ont ainsi découvert que le centre de contrôle qui coordonne dans le cerveau la libération de l'ocytocine n'est constitué que d'une petite trentaine de neurones de l'hypothalamus. En fait, lors de douleurs aiguës, l'information est acheminée par les nerfs périphériques jusqu'aux neurones de la moelle épinière. Ceux-ci interprètent l'intensité du message. L'information est alors adressée à d'autres neurones. Ces derniers, constitués de 30 cellules de petite taille, sont situés dans le noyau paraventriculaire de l'hypothalamus. Ils activent ensuite les neurones dits "magnocellulaires", dans une autre région de l'hypothalamus, permettant la libération de l'ocytocine.

La découverte de ce centre de contrôle antidouleur est prometteuse : cibler cette poignée de neurones permettrait de limiter les effets secondaires d'un potentiel traitement. Pour l'heure, les chercheurs continuent de les étudier.

Source : Centre national de la recherche scientifique (CNRS), 3 mars 2016.

Mot-clef : Douleur

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER