Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > L'épidémie de Zika en 6 questions

Actualités santé

L'épidémie de Zika en 6 questions

[ Publié le 2 février 2016 ]

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l'épidémie de Zika est "une urgence de santé publique de portée mondiale". Le virus touche actuellement 23 pays et territoires sur le continent américain. Six questions-réponses pour y voir clair.

zika-epidemies-femmes-enceintes-02022016

Zika, un nouveau virus ? Il est âgé de 70 ans ! Selon l'Institut de Veille sanitaire (INVS), "le virus Zika a été isolé pour la première fois en Ouganda en 1947. La première épidémie documentée est survenue sur l'Ile de Yap (Micronésie) en 2007, la seconde en Polynésie française d'octobre 2013 à avril 2014. Le virus a ensuite circulé en Nouvelle Calédonie et dans d'autres îles du Pacifique".

 

Des similitudes avec la dengue et le chikungunya ? Le Zika est une maladie due à un arbovirus transmis par les moustiques. Ce virus appartient à la famille des Flaviviridae du genre Flavivirus, comme ceux de la dengue et de la fièvre jaune. Les moustiques appartenant à la famille des Culicidae et au genre Aedes dont Aedes aegypti et Aedes albopictus sont responsables de la transmission. 

 

Quels pays concernés ? Sur le continent américain 23 pays et territoires sont actuellement touchés par une épidémie d'infections à virus Zika : Barbade, Bolivie, Brésil, Colombie, Equateur, Guyane, Guadeloupe, Guatemala, Guyana, Haïti, Honduras, Martinique, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Porto Rico, République Dominicaine, Saint-Martin, Salvador, Suriname, Iles Vierges US, Venezuela. 

 

Quels sont les symptômes de la maladie ? Le Zika se caractérise par une éruption cutanée avec ou sans fièvre. "Les autres signes décrits au cours de cette infection sont : fatigue, douleurs musculaires et articulaires, conjonctivite, maux de tête et douleurs rétro-orbitaires", explique l'InVS.  

 

Quelles complications ? Elles sont potentiellement graves. Des complications neurologiques en lien avec l'infection, de type syndrome de Guillain-Barré, ont été décrites. Par ailleurs, des microcéphalies et des anomalies du développement cérébral intra-utérin ont également été observées chez des foetus et des nouveaux nés de mères enceintes pendant la période épidémique. "Des travaux de recherche sont actuellement conduits dans ces pays pour mieux décrire et comprendre ces complications", précise l'InVS. 

 

Aucune solution thérapeutique ? Il n'existe pas, à ce jour, de traitement spécifique contre le Zika, ni de vaccin. La prise en charge est avant tout symptomatique. Il est important de consulter un médecin en cas de signes évocateurs, tout particulièrement pour les femmes enceintes compte-tenu des complications chez l'enfant à naître.


Source : Institut de Veille sanitaire (INVS), 2 février 2016.

Mots-clefs : Fièvre , Grippe , Grossesse

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER