Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > L'antiobioresistance gagne du terrain dans l'Union européenne

Actualités santé

L'antiobioresistance gagne du terrain dans l'Union européenne

[ Publié le 12 février 2016 ]

Selon un rapport de l'Autorité européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), certaines bactéries montrent une résistance de plus en plus forte aux antibiotiques dans l'Union européenne ! Ce qui, à terme, constitue une menace sanitaire de premier ordre.

antiobioresistance

Selon Vytenis Andriukaitis, commissaire européen à la santé et à la sécurité alimentaire, "chaque année, dans l'UE, les infections causées par des bactéries résistantes aux antimicrobiens provoquent environ 25.000 décès. Mais la menace ne se limite pas à l'Europe. C'est un problème mondial qui nécessite une solution à l'échelle mondiale."

Les auteurs du rapport signalent que la résistance à la ciprofloxacine - un antimicrobien extrêmement important pour le traitement d'infections humaines - se révèle très élevée pour Campylobacter, réduisant ainsi les possibilités d'un traitement efficace permettant de soigner des infections d'origine alimentaire graves.

Les scientifiques notent également des signes de résistance à l'antimicrobien colistine dans des bactéries de Salmonella et d'E. coli chez les volailles dans l'UE. Pour Mike Catchpole, de l'ECDC : "cette situation est préoccupante parce que cela signifie que ce médicament de dernier recours pourrait bientôt se révéler inefficace pour traiter des infections humaines graves à Salmonella."

Des différences régionales

Il existe par ailleurs des différences importantes entre régions. Les niveaux de résistance aux antimicrobiens les plus élevés sont observés en Europe de l'Est et en Europe méridionale. "En Europe du Nord, on observe une résistance plus faible des bactéries chez les volailles, en particulier dans les pays où l'utilisation d'antimicrobiens chez les animaux est basse", note Marta Hugas, chef de l'unité sur les contaminants et les dangers biologiques à l'EFSA.

Inverser cette dynamique apparaît donc comme la priorité pour l'ECDC. Cela devra passer par une meilleure information des différents pays sur les antibiotiques.

Source : Rapport de l'Autorité européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), 11 février 2016.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus