Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Etat d'urgence : des lycéens autorisés à fumer dans la cour

Actualités santé

Etat d'urgence : des lycéens autorisés à fumer dans la cour

[ Publié le 9 février 2016 ]

A la suite des attentats du 13 novembre et de l'Etat d'urgence, le syndicat national des personnels de direction de l'Education nationale (SNPDEN), demande au gouvernement l'autorisation de laisser fumer les lycéens dans la cour. L'Association de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA) dénonce une violation de la politique de santé publique.

cigarette-lycee-court

Du fait du renforcement de la sécurité des établissements scolaires, certains directeurs de lycées généraux ou professionnels ont de nouveau autorisé les lycéens à fumer dans l'enceinte de ces établissements.

La réglementation violée

Légitime ou pas, pour l'ANPAA la question n'est pas là : "Cette autorisation viole directement la réglementation en vigueur qui interdit totalement aux élèves et aux personnels de fumer dans l'enceinte des établissements", affirme l'Association. Dans son argumentaire, cette dernière rappelle que cette interdiction limite le risque d'entrer dans le tabagisme et que les établissements en question se doivent de faire preuve d'exemplarité en matière de santé. Et elle insiste : "L'Etat d'urgence ne doit pas constituer une opportunité pour écorner une mesure majeure de la lutte contre le tabagisme, et particulièrement de celui des jeunes (...) Malheureusement, des proviseurs se déclarent ouvertement pour une autorisation "temporaire" de fumer dans l'enceinte des lycées. On sait très bien que ce recul de la santé publique dans les lycées ne sera pas temporaire mais aura toutes les chances de perdurer sous divers prétextes."

Une réunion de concertation

L'ANPAA demande donc à Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, d'organiser rapidement une réunion de concertation, avec l'ensemble des associations de lutte contre les addictions, les proviseurs, le ministère de la santé... Et de "rappeler fermement aux responsables des lycées que la nécessaire sécurité des élèves ne doit pas se faire au détriment de leur santé".

Source : Association de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA), 4 février 2016.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

ECHANGER