Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Du chant pour apaiser les prématurés

Actualités santé

Du chant pour apaiser les prématurés

[ Publié le 11 février 2016 ]

En France, les naissances prématurées représentent 6,6% des accouchements, soit 60.000 nouveau-nés. Pendant les premières semaines de vie, en parallèle d'une surveillance médicale rigoureuse, le CHU de Bordeaux propose d'apaiser les parents et leurs nourrissons... grâce au chant.

chant-prematuree-

Fragilisés dès leur premier souffle, les nourrissons nés avant le terme sont suivis de très près en unité de néonatologie. La naissance et les premières semaines de vie sont marquées par l'intervention du corps médical pour surveiller les fonctions cardiaque, respiratoire et digestive.

Créer un lien de proximité avec le nourrisson

En parallèle de ces soins médicaux, le bien-être du nouveau-né et des parents est aussi intégré dans la prise en charge. "Une attention particulière est portée aux nourrissons, sur leur positionnement, leur confort physique et psychique", relaient les spécialistes du CHU de Bordeaux. Quand la situation le permet, les parents sont associés à cette démarche. Il est fondamental de les impliquer dans le suivi de leur petit, en créant un lien de proximité au plus vite.

Du chant en "néonat" !

En suivant cette idée, l'équipe soignante du CHU de Bordeaux a lancé une expérimentation de chant auprès des couples. Une musicienne du Groupe d'Animation Musicale (GAM) se déplace dans l'unité pour sensibiliser sur l'environnement sonore, la musique et le chant. L'idée est de privilégier une atmosphère calme et sereine. Dans les services de néonatologie, le fonctionnement permanent des machines (ventilateurs, appareil d'échographie, surveillance neurologique...) rend l'environnement bruyant. "L'incursion de l'art dans ce milieu de haute technologie a apporté un regard différent sur les pratiques de soins. La musique rend plus sensible à l'environnement, elle invite à une autre attention aux personnes", raconte Marie-Pierre Rodriguez, cadre de santé de l'unité de réanimation pédiatrique et néonatale. "Grâce au chant, l'enfant se détend, entre en communication, est à l'écoute. Nous observons des parents qui s'en saisissent pour créer ou renforcer le lien auprès de leur enfant et lui apporter un moment d'apaisement."

Source : CHU Bordeaux, 1er février 2016.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blogs Experts

vignette-blog-expert2

Lire les blogs

Maladies-Examens

vignette-dossiers-info-sante

Consultez les dossiers

CHOISIR

Les professionnels du 3935 vous répondent

vignette-3935

En savoir plus

ECHANGER

Rencontres santé

vignette-rencontres-sante

Participez