Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Un tiers des lycéens et étudiants victimes de violences

Actualités santé

Un tiers des lycéens et étudiants victimes de violences

[ Publié le 12 janvier 2016 ]

D'après les résultats d'une enquête menée par la mutuelle étudiante SMEREP, 30% des étudiants et lycéens ont déjà subi des violences verbales et/ou psychologiques. Explications.

etudiant-violence

La dernière enquête menée par la SMEREP auprès des étudiants révèle qu'un tiers d'entre eux a déjà subi des violences, le plus souvent verbales. Du côté des violences physiques, ils sont 15% à en avoir fait la triste expérience.

Double problème : dans la majorité des cas, ces actes provenaient de l'environnement proche (famille ou amis). Mais, tout aussi grave, ces actes sont laissés sans suite dans 20% des cas, puisque ces victimes avouent ne pas savoir à qui en parler...

La peur de parler

Du coté des lycéens, le constat n'est guère plus reluisant. Là encore, plus de 30% ont été victimes de violences verbales ou psychologiques. Dans leur cas précis, les méthodes sont variées : 12% les ont subies sur les réseaux sociaux  et 18% n'en ont alors pas parlé. Les lycéens s'expliquent de la même façon que les étudiants : la moitié ne sait pas à qui se confier. Mais plus inquiétant, nombreux sont ceux qui se sont murés dans le silence par honte ou par peur des représailles.

La cyberviolence

"Les réseaux sociaux se transforment parfois en outil de harcèlement", insiste Pierre Faivre, chargé de prévention à la SMEREP. "Notre étude pointe du doigt le fait que les jeunes ne savent pas vers qui se tourner lorsqu'ils sont victimes de violences. La SMEREP tient donc à alerter sur ces comportements et inciter les lycéens et étudiants à en parler autour d'eux, afin de ne pas rester isolés."

Source : SMEREP.

Mots-clefs : Histoire de vie , Violence

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Retour à la maison ?

Notre assistante sociale vous conseille pour organiser le retour d'un proche après une hospitalisation, un séjour en maison de convalescence...

 

En savoir plus