Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Naissance : les dangers du non-médical

Actualités santé

Naissance : les dangers du non-médical

[ Publié le 8 janvier 2016 ]

Réservés aux grossesses sans complication, les accouchements non médicalisés sont de plus en plus plébiscités, en maison de naissance notamment. Mais pas sans risques...

naissance-nonmedical-danger-080116

Aux Etats-Unis, la majorité des accouchements se déroule toujours dans le cadre médical (hôpitaux, cliniques...). Mais de plus en plus de futures mamans souhaitent donner la vie à domicile, ou dans une structure non médicalisée. Le principal motif avancé : laisser la nature faire les choses et éviter toute intervention médicale.

Plus de risques de décès infantiles

Mais les accouchements se déroulant hors cadre hospitalier ne sont pas dénués de risques. "Les naissances non médicalisées augmentent l'incidence des décès infantiles", confirment des chercheurs américains de l'Etat de l'Oregon. Sur 80.000 grossesses survenues entre 2012 et 2013, "les petits nés sans médicalisation présentaient 2,4 fois plus de risque de décéder dans leurs premiers mois de vie comparés aux nourrissons ayant vu le jour dans une structure médicalisée", expliquent-ils. Les accidents néonataux, les mises sous assistance respiratoire des enfants et les transfusions sanguines des mères sont plus fréquentes. Mais logiquement, les taux de césariennes étaient de 5,3% pour les femmes accouchant "au naturel", contre 24,7% chez les mères optant pour l'accouchement classique.

Restez vigilants

Les accouchements non médicalisés sont uniquement possibles pour les grossesses sans complication. Lorsque tout se passe bien, une sage-femme veille sur les paramètres de la mère et de l'enfant. Dans ce cas, aucun acte médical n'est pratiqué pendant l'accouchement. Mais "la moindre anomalie déclarée au cours des 9 mois ou au moment de la naissance doit être remontée pour assurer une prise en charge médicale", a déclaré le Dr Michael Greene, chef du service obstétrique du Massachusetts General Hospital. "Le pour et le contre des accouchements non médicalisés doivent donc être pris en considération par l'équipe médicale. Seule une bonne communication entre les sages-femmes et les médecins pendant la grossesse permet d'assurer la sécurité de la maman et de l'enfant."

Source : New England Journal of Medicine.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Bébé vient d'arriver : comment retrouver ses formes en gardant la forme, même en allaitant !

Nos diététiciennes vous conseillent.

En savoir plus