Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Maladie du sommeil, de Chagas, leishmanioses : l'espoir d'un traitement

Actualités santé

Maladie du sommeil, de Chagas, leishmanioses : l'espoir d'un traitement

[ Publié le 8 janvier 2016 ]

Maladie de Chagas, leishmaniose, trypanosomiase africaine... Ces maladies sont transmises par des insectes vecteurs, comme des punaises ou la mouche tsé-tsé. Une équipe française vient de découvrir que la plupart des individus contaminés ne développent pourtant aucun symptôme.

maladies-sommeil-chercheurs-080116

Des chercheurs de l'IRD (Institut de recherche pour le développement) et du Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) ont mené une vaste étude de synthèse sur les maladies provoquées par des parasites de la famille des trypanosomatidés. Ce travail leur a permis de mettre en évidence que l'être humain pouvait vivre de très longues années avec ces pathogènes avant de tomber malade, ou de s'en débarrasser. Ce phénomène est appelé "trypanotolérance".

Deux explications

Leur étude a également permis d'observer que parmi les personnes contaminées, les "porteurs sains" étaient en réalité très nombreux. "Ce phénomène pourrait être en réalité la règle, et non l'exception, comme ils le pensaient jusque-là", soulignent les auteurs. Deux observations ont été avancées par les chercheurs pour expliquer cette tolérance : "des mutations de l'ADN chez les populations exposées" et "des facteurs génétiques".

Sur la piste des vaccins

"Les porteurs sains sont donc capables, suite à une piqûre par un insecte vecteur - par exemple la mouche tsé-tsé pour la maladie du sommeil -, de limiter la prolifération des parasites dans leur organisme et de contrôler ainsi leurs effets pathologiques, parfois pendant plusieurs dizaines d'années", ont observé les scientifiques.

"Comprendre les mécanismes biologiques de la trypanotolérance ouvrira des pistes de vaccins et de cibles thérapeutiques, inexistantes à ce jour", espèrent-ils. Petit bémol : "ces personnes contaminées qui s'ignorent échappent aux dispositifs de santé publique et pourraient maintenir un réservoir naturel de ces maladies, surtout dans les zones où le vecteur n'est pas éliminé." L'éradication de ces maladies reste donc encore théorique...

Source : IRD (Institut de recherche pour le développement), décembre 2015, numéro 490.

Mot-clef : Trouble sommeil

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Besoin de parler à quelqu'un ?

Angoisse, mal-être, déprime : parlez-en avec un bénévole formé par des psychologues.

 

En savoir plus