Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Antifongique oral : le risque de fausse couche augmenté

Actualités santé

Antifongique oral : le risque de fausse couche augmenté

[ Publié le 8 janvier 2016 ]

Indiqués contre les candidoses, fréquentes pendant la grossesse, les antifongiques oraux augmenteraient le risque de fausse couche, selon des chercheurs danois. Ces derniers recommandent l'usage d'antifongiques topiques chez les femmes enceintes.

grossesse-antifongique

L'équipe de Ditte Molgaard-Nielsen de la Statens Serum Institut de Copenhague (Danemark) a inclus dans son travail plus d'1,4 million de femmes enceintes entre 1997 et 2013. Dans ce panel, les chercheurs ont comparé l'impact de la prise d'un antifongique par voie orale (fluconazole) à celui de cette même molécule en crème ou en ovule, puis avec des femmes non traitées pour candidose.

Privilégier les crèmes ciblées

Résultat : "un risque significativement augmenté d'avortement spontané". En revanche, aucune association n'a été observée entre ce traitement et la survenue de naissances d'enfants mort-nés. "En attendant les résultats d'études plus précises, la prescription de fluconazole au cours de la grossesse doit se faire de manière très prudente", conseillent les auteurs. Et ce, d'autant que les recommandations en matière de candidose au cours de la grossesse sont de privilégier les formes topiques de ces antifongiques.

Source : The JAMA Network Journals, 5 janvier 2016.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Bébé vient d'arriver : comment retrouver ses formes en gardant la forme, même en allaitant !

Nos diététiciennes vous conseillent.

En savoir plus