Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Le VIH/SIDA n'épargne pas les jeunes

Actualités santé

Le VIH/SIDA n'épargne pas les jeunes

[ Publié le 2 décembre 2015 ]

Malgré diverses stratégies de prévention, l'épidémie de VIH reste active en France : près de 7.000 nouvelles contaminations y sont recensées chaque année. Les jeunes ne sont pas épargnés, comme l'indique l'Institut de veille sanitaire (InVS).

sida-jeunes-021215

En 2013, près de 730 jeunes âgés de 15 à 24 ans ont découvert leur séropositivité au VIH. Soit plus de 11% de l'ensemble des découvertes. Pour commenter ces données, il convient de répartir ce public en deux classes : les adolescents (15-17 ans) et les jeunes adultes (18-24 ans). Ainsi, parmi ces derniers, 686 ont été diagnostiqués positifs. Les deux tiers étaient des hommes, majoritairement contaminés lors d'un rapport homosexuel. Dans ce groupe justement, depuis 2003, le nombre de nouveaux cas a plus que doublé.

Constat alarmant chez les HSH

Cette augmentation chez les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (HSH) apparaît comme alarmante. L'étude Presse gay et lesbiennes 2011 a en outre montré que les moins de 30 ans séronégatifs n'adoptaient pas nécessairement un comportement de prévention lors de rapports occasionnels.

De leur côté, les jeunes femmes ont presqu'exclusivement été infectées lors d'un rapport hétérosexuel. Les drogues injectables ne sont responsables "que" de 0,4% des nouveaux cas. Enfin, pour l'ensemble de ces jeunes adultes, si la majorité est dépistée à un stade asymptomatique, pour 14% en revanche, le diagnostic est tardif (à un stade SIDA notamment).

Les adolescents relativement épargnés

Les 15 - 17 ans semblent moins concernés. En 10 ans (entre 2003 et 2013), 524 d'entre eux ont appris leur séropositivité (65% des jeunes filles). Près de 6% de ces découvertes étaient liées à une transmission de la mère à l'enfant, diagnostiquée tardivement.

Face à ces constats et dans un contexte de banalisation de la maladie, "il est important de poursuivre et d'encourager les actions de prévention à l'égard des adolescents et des jeunes adultes. Cela passe par des projets intégrant les enjeux de santé sexuelle (prévention du VIH, des IST, des grossesses non désirées ...) et d'actions spécifiques auprès des jeunes HSH", insistent les auteurs du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). "Les jeunes représentent une cible privilégiée pour lutter contre l'épidémie à VIH. A ce titre, ils bénéficient d'un programme de promotion de la santé sexuelle développé par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES). Lequel repose notamment sur la mise à disposition gratuite, via les relais professionnels et associatifs, de brochures d'information et de matériel de prévention (préservatifs et gels lubrifiants)."

Source : Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) 40-41.

Mot-clef : VIH Sida

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER