Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Le bonheur et la tristesse n'ont pas d'impact sur la mortalité

Actualités santé

Le bonheur et la tristesse n'ont pas d'impact sur la mortalité

[ Publié le 16 décembre 2015 ]

L'adage "pour vivre longtemps vivons heureux" ne serait pas si vrai que cela, si l'on en croit des chercheurs australiens et britanniques. D'après leur étude parue dans la revue The Lancet, le bonheur ou la tristesse n'auraient pas d'impact direct sur la mortalité.

bonheur-tristesse-161215

Pour leurs travaux, les chercheurs ont recruté plus de 700.000 femmes britanniques. Les participantes ont régulièrement reçu un questionnaire afin d'auto-évaluer leur santé, si elles étaient ou non heureuses, leur état de stress... Résultat, en moyenne, 5 femmes sur 6 se sentaient globalement épanouies.

Ne pas confondre la cause et l'effet

Au cours des 10 années de suivi, 30.000 femmes sont décédées. Après avoir pris en compte les différents états de santé ainsi que les modes de vie des participantes, les chercheurs ont montré que "le taux de mortalité parmi les femmes malheureuses était le même que chez les femmes heureuses".

"Beaucoup pensent encore que le stress et la tristesse peuvent directement causer une maladie", explique le Pr Richard Peto de l'Université d'Oxford et co-auteur de ce travail. "Ils confondent simplement la cause et l'effet. Bien sûr, les personnes malades sont plus malheureuses. Mais ni le bonheur, ni le malheur en tant que tels n'ont d'effet direct sur le taux de mortalité."

Source : The Lancet, 9 décembre 2015.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER