Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > L'amblyopie, à dépister précocement !

Actualités santé

L'amblyopie, à dépister précocement !

[ Publié le 1 décembre 2015 ]

Environ 10 % des enfants de moins de 5 ans souffrent de problèmes de vue. Parmi eux, l'amblyopie, largement méconnue. Pourtant, le dépistage et le traitement précoce de ce trouble visuel sont essentiels. Explications.

amblyopie-depistage-11215

Normalement, les deux yeux transmettent chacun leur propre vision d'une image au cerveau. Pour un développement visuel harmonieux, chaque oeil doit envoyer une image de bonne qualité, identique à celle de l'autre oeil et les deux yeux doivent regarder au même endroit. Si le cerveau reçoit une image anormale, floue ou décalée, due à un trouble de la réfraction, à un strabisme, à une opacité ou à une lésion, il va neutraliser les messages provenant de l'oeil concerné et ne développer la vision que de l'oeil sain. Résultat : l'oeil délaissé est appelé amblyope. Il ne travaille plus et ses connexions nerveuses avec le cerveau dégénèrent. Il devient alors aveugle.

Tester tôt la vue des petits

En général, l'autre oeil voit bien. Alors, l'enfant ne se plaint de rien. C'est pourquoi le pédiatre ou le médecin traitant doit tester la vue des petits très précocement. En effet, si l'amblyopie est découverte durant les premières années de vie, en tout cas avant 6 ans, on peut la traiter. A l'inverse ce qui est perdu après 6 à 8 ans le sera de manière définitive.

Un test simple à reproduire

Aucun traitement, aussi moderne soit-il, ne permettra de réparer le trouble. Le test consiste à cacher alternativement un des deux yeux et de demander à l'enfant de regarder un objet qui l'intéresse. Il doit être reproduit plusieurs fois. Si l'enfant résiste à l'exercice, cela peut suggérer qu'un de ses yeux voit mal.

Traiter l'amblyopie

Pour traiter ce trouble, le bon oeil est couvert par des pansements adaptés. Ainsi, l'oeil amblyope peut prendre le dessus et développer un lien avec le cerveau. Le plus souvent, des lunettes correctrices sont également nécessaires. D'autres traitements sont utilisés en relais pour éviter la récidive : l'occlusion partielle, les filtres et les pénalisations optiques.

Source : Association francophone de Strabologie et d'Ophtalmologie pédiatrique - CHU de Rouen -  ASNAV, consultés le 7 octobre 2015 

Mots-clefs : Amblyopie , Oeil

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER