Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Effets de l'alcool : démêlez le vrai du faux !

Actualités santé

Effets de l'alcool : démêlez le vrai du faux !

[ Publié le 15 décembre 2015 ]

Non, une cuillère d'huile d'olive avalée en début de soirée n'a jamais empêché quiconque d'être saoul... Les idées reçues sur l'alcool sont nombreuses. Pour y voir plus clair, suivez le guide !

addiction-alcool-151215

 

  • Mieux vaut ne pas boire à jeun.

Vrai ! Pour éviter que l'alcool ne vous monte trop vite à la tête, ne buvez rien le ventre vide : le pic d'alcoolémie est atteint en 30 minutes à jeun, en une heure quand on a mangé. Prenez aussi le temps de déguster votre verre lentement, à petites gorgées. Et buvez beaucoup d'eau : vous limiterez les effets déshydratants de l'alcool et faciliterez l'évacuation des toxines nocives de votre organisme. L'idéal ? Une eau pétillante et légèrement saline.

  • Les femmes ressentent plus vite les effets de l'alcool.

Vrai ! Pour une même quantité d'alcool consommée, le taux dans le sang sera plus élevé chez une femme que chez un homme. Elles sont en effet généralement moins corpulentes et leur organisme comportant moins d'eau que celui d'un homme, l'alcool se répartit chez elles dans une moins grande quantité de liquide corporel. Par ailleurs, leur foie élimine plus lentement l'alcool.

  • Les cocktails accélèrent l'ivresse. 

Vrai ! Les kirs et les cocktails font plus vite tourner la tête car ils sont riches en sucres rapides et ces derniers accélèrent le passage de l'alcool dans le sang.

  • L'alcool fait grossir.

Vrai ! Si vous surveillez votre ligne, méfiez-vous tout autant de votre verre que des petits fours. Il faut en effet compter 7 calories pour 1 gramme d'alcool pur. Avec environ 80 calories par verre de champagne ou de vin, l'addition peut monter très vite. Sans parler des sucres contenus en plus dans la sangria, la bière, les vins doux, les mélanges whisky-coca...

  • Danser aide à dessaouler.

Faux ! La transpiration et l'effort musculaire vont certes accélérer l'élimination d'une petite partie de l'alcool ingéré et vous aideront peut-être à vous sentir un peu moins étourdi. Mais vous dépenser n'aura que très peu d'effet sur votre taux d'alcoolémie. Seul le temps permet de faire baisser ce dernier. Au moindre doute, mieux vaut donc faire un test d'alcoolémie vendu en pharmacie et/ou laisser le volant.

  • Les alcools forts aident à digérer. 

Faux ! La tradition veut que les repas de fête se terminent avec un verre d'Armagnac, de Cognac, de rhum... Mais ces digestifs alcoolisés n'ont aucune propriété digestive, bien au contraire : lorsqu'il dépasse les 15°, l'alcool réduit la mobilité du tube digestif. Pour faire passer la dinde et la bûche, une infusion à base de menthe, de thym, de mélisse, de coriandre, de gingembre et de romarin sera bien plus efficace.

Source : Site d'Alcool Info Service.

Mot-clef : Addiction alcool

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER