Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Des médecins mal dans leur peau

Actualités santé

Des médecins mal dans leur peau

[ Publié le 17 décembre 2015 ]

Selon une enquête publiée par le Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM), la profession médicale ressent un profond malaise. Face à leurs inquiétudes pour la santé de demain, les médecins souhaitent être les acteurs du changement.

medecin-deprime-171215

Les témoignages, perceptions et attentes de près de 35.000 médecins ont été recueillis par le CNOM. "Cette mobilisation massive permet de disposer d'une matière d'une très grande richesse", indique le CNOM. Elle a par ailleurs été complétée par les résultats d'un sondage réalisé en miroir auprès de plus de 4.000 usagers du système de santé.

Trop de contraintes administratives

Le premier enseignement de cette consultation tient en un mot, malaise. Si 89% des médecins affirment être fiers d'exercer leur profession, ces derniers estiment que l'exercice du métier est aujourd'hui trop contraint et dévalorisé. La quasi-totalité des sondés (97%) se plaignent de subir trop de contraintes réglementaires, économiques et administratives, qui empiètent sur leur temps médical. Par ailleurs, 91% d'entre eux estiment que leur mission de service public est mal reconnue.

Des médecins inquiets

C'est pourquoi 74% se disent inquiets pour l'avenir de la profession, le système de santé dans son ensemble. En effet 83% des médecins ont le sentiment d'une dégradation depuis 10 ans, un constat partagé par 63% des Français. Ils dénoncent notamment le pilotage de la santé par les pouvoirs publics. "Si médecins comme patients s'inquiètent d'un système en fin de cycle", explique le CNOM, "c'est un net volontarisme des médecins qui se dégage de cette consultation : 95% d'entre eux appellent à une réforme du système de santé", dans laquelle tous les Français seraient impliqués.

Source : Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM).

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER