Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > De bonnes nouvelles sur le front du paludisme

Actualités santé

De bonnes nouvelles sur le front du paludisme

[ Publié le 9 décembre 2015 ]

Selon les dernières estimations de l'OMS, le taux de mortalité lié au paludisme a baissé de 60 % depuis 2000. Toutes les régions du monde sont concernées, y compris l'Afrique subsaharienne, qui affiche des progrès inespérés.

paludisme-bonnes-nouvelles-091215

Selon le dernier rapport sur le paludisme, plus de la moitié (57) des 106 pays où la maladie sévissait en 2000 a réussi à réduire d'au moins 75 % le nombre de nouveaux cas. Dans le même laps de temps, 18 pays ont obtenu une diminution de 50 % à 75 % du nombre de cas.

Un investissement qui paye

"Depuis le début du siècle, les investissements dans la prévention et le traitement ont permis d'éviter plus de 6 millions de décès", a souligné le Dr Margaret Chan, Directeur général de l'OMS. "Nous savons ce qui marche. Le défi est désormais d'aller encore plus loin".

Des progrès dans toutes les régions 

"Pour la première fois, la Région européenne n'a fait état d'aucun cas autochtone de paludisme", indiquent les auteurs du rapport. Depuis 2000, le taux de mortalité par paludisme a reculé de 72 % dans la Région des Amériques, de 65 % dans la Région du Pacifique occidental, et de 64 % dans la Région de la Méditerranée orientale.

Des avancées majeures en Afrique 

En Afrique aussi, les progrès sont impressionnantes. Au cours des 15 dernières années, le taux de mortalité par paludisme a chuté de 66 % dans toutes les tranches d'âge, et de 71 % chez les moins de 5 ans ! "Les progrès sont dus, en grande partie, au déploiement massif d'interventions, à la fois efficaces et de faible coût, visant à lutter contre la maladie", soulignent les auteurs. Depuis 2000, près d'un milliard de moustiquaires imprégnées d'insecticide ont été distribuées en Afrique subsaharienne. En 2015, plus de la moitié des habitants de cette région dormaient sous des moustiquaires, alors qu'ils étaient moins de 2 % en 2000. Par ailleurs, le déploiement des tests de diagnostic rapide a permis de traiter plus efficacement et plus rapidement.

Le défi des résistances

Malgré les progrès, il reste d'importants défis à relever. Environ 3,2 milliards de personnes sont exposées au risque de contracter le paludisme. En 2015, le nombre de nouveaux cas était estimé à 214 millions, et de décès, à environ 438.000. Quinze pays, en Afrique essentiellement, totalisent la majeure partie des cas (80 %) et des décès (78 %). "De nouveaux défis apparaissent", déclare le Dr Pedro Alonso, Directeur du Programme mondial de lutte antipaludique de l'OMS. "Dans de nombreux pays, les progrès sont menacés par le développement et la propagation rapides de la résistance des moustiques aux insecticides. La résistance aux médicaments pourrait aussi mettre en péril les récents progrès dans la lutte contre la maladie."

Source : OMS, 9 décembre 2015

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER