Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cœur artificiel : des précisions sur le décès du troisième patient

Actualités santé

Cœur artificiel : des précisions sur le décès du troisième patient

[ Publié le 23 décembre 2015 ]

Conceptrice du projet de cœur artificiel total, la société Carmat a annoncé ce 22 décembre le décès du troisième patient implanté. Selon Carmat, "les analyses réalisées n'ont pas montré d'implication de la prothèse dans le décès du patient".

coeur-artificiel-23122015

Après avoir reçu la prothèse, le 8 avril 2015, ce patient est décédé le 18 décembre 2015. "Sur la base des informations disponibles à date, il s'agit d'une mort subite par arrêt respiratoire au cours d'une insuffisance rénale chronique", explique Carmat, dans un communiqué de presse. "Suite au constat du décès, l'équipe médicale a arrêté la prothèse."

Ce patient était âgé de 74 ans. Il était rentré à son domicile fin août. "Il souffrait d'une combinaison de pathologies sévères, en particulier d'insuffisance rénale, préexistante à l'implantation de la prothèse, qui l'amenait à revenir régulièrement à l'hôpital", enchaîne-t-elle.

L'étude se poursuit

Le fonctionnement de la prothèse n'étant pas impliqué dans la cause du décès, l'étude de faisabilité se poursuit donc. Pour rappel, elle doit concerner 4 patients. A l'issue de ce travail, les données seront analysées par les autorités sanitaires. Lesquelles en tireront les premières conclusions et statueront sur les conditions de poursuite ou non du travail auprès d'une cohorte plus importante. Et les représentants de Camat de conclure : "A ce stade des essais cliniques, le système cumule une expérience de 20 mois de fonctionnement." Alors que "les critères de succès de l'étude comportent la survie à 30 jours après l'implantation".

Un cœur artificiel "total"

Ce cœur est destiné aux insuffisants cardiaques terminaux, dont l'espérance de vie est inférieure à un an. Il s'agit d'un coeur artificiel "total" qui  comporte deux ventricules. Il est qualifié de bioprothétique car ses parois sont recouvertes de tissus biocompatibles avec le sang. Il se veut également physiologique puisqu'il s'adapte à la situation de l'individu, qu'il soit au repos ou qu'il exerce une activité physique.

Source : Carmat.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER