Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Marisol Touraine : 10 mesures pour lutter contre les déserts médicaux

Actualités santé

Marisol Touraine : 10 mesures pour lutter contre les déserts médicaux

[ Publié le 27 novembre 2015 ]

Contre les déserts médicaux, Marisol Touraine, ministre en charge de la Santé, vient de présenter son "Pacte territoire santé 2". Concrètement, ce sont 10 engagements qui devraient permettre à chaque Français "de se faire soigner près de chez lui". Revue de détail.

desert-medicaux-271115

Développer les stages des futurs médecins en cabinet de ville

L'objectif est ici, au-delà de la médecine générale, d'ouvrir ces stages pour tous les étudiants en 2ème et 3ème cycles dans plusieurs spécialités, en particulier gynécologie, ophtalmologie, pédiatrie,  dermatologie... Et ce d'ici 2017. "Pour attirer les jeunes vers la médecine libérale, il est essentiel de les former dans les conditions réelles de leur futur exercice", insiste Marisol Touraine.

Faciliter l'installation des jeunes médecins dans les territoires fragiles

Cela passera par des aides. Là encore, d'ici 2017, plus de 1.000 généralistes et spécialistes devront être installés dans certaines zones afin d'éviter les déserts médicaux. Et ce, grâce à des garanties de revenus notamment.

Favoriser le travail en équipe, notamment dans les territoires ruraux et périurbains

Plus de 1.000 maisons de santé devront ainsi être en fonctionnement d'ici 2 ans. Cet engagement devrait se concrétiser par la création ou la rénovation de maisons ou centres de santé dans des quartiers prioritaires.

Assurer l'accès aux soins urgents en moins de 30 minutes

En 2012, près de 2 millions de Français se trouvaient encore à plus d'une demi-heure d'une structure d'urgence. Pour la ministre, l'augmentation du nombre de médecins correspondants du SAMU s'impose.

Augmenter de manière ciblée le numerus clausus régional pour l'accès aux études de médecine L'inégale répartition des médecins concerne les zones rurales comme périurbaines. Il convient donc d'augmenter le nombre de médecins. Ainsi, une hausse de 6,4 % du numerus clausus est prévue dans 10 régions manquant de personnels de santé : Antilles-Guyane, Auvergne, Basse-Normandie, Bourgogne, Centre-Val de Loire, Haute-Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Picardie, La Réunion, Rhône-Alpes.

Augmenter le nombre de médecins libéraux enseignants

Cela passera par un doublement du nombre de médecins généralistes "chefs de clinique" d'ici 2017 et une revalorisation de la rémunération versée aux maîtres de stage.

Soutenir la recherche en soins primaires, avec la labellisation d'au moins une maison de santé ou d'un centre de santé universitaire dans chaque département d'ici 2017. "La recherche constitue un facteur de dynamisme, d'attractivité et de qualité des pratiques médicales", rappelle la ministre.

Mieux accompagner les professionnels de santé dans leur quotidien

L'ouverture d'un portail d'accompagnement des professionnels de santé au niveau national et dans chaque région devra y contribuer. Ce site rassemble des informations  sur la formation des futurs professionnels de santé, leur installation ou encore leurs conditions d'exercice... Ils sont tournés vers 9 professions : médecin, chirurgien-dentiste, infirmier, masseur-kinésithérapeute, orthophoniste, orthoptiste, pharmacien, sage-femme, pédicure-podologue.

Favoriser l'accès à la télémédecine pour les patients atteints de maladies chroniques et qui nécessitent des soins urgents.

Soutenir une organisation des soins de ville adaptée à chaque territoire et à chaque patient.

Et ce, afin d'accueillir des patients sans rendez-vous, pour éviter le recours aux services d'urgence lorsque ces derniers ne sont pas nécessaires.

Source : Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des Femmes, 26 novembre 2015.

Mot-clef : Politique santé

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER