Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Sport et santé : les employeurs ont-ils un rôle à jouer ?

Actualités santé

Sport et santé : les employeurs ont-ils un rôle à jouer ?

[ Publié le 2 octobre 2015 ]

La 4e édition du Baromètre Sport Santé de la Fédération française d'Education Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV) révèle que 40% des Français ne pratiquent toujours pas de sport. En cause : le manque de temps. Et si les employeurs avaient un rôle à jouer ?

sport-sante-travail-021015

Bonne nouvelle, les Français sont de plus en plus nombreux à pratiquer une activité physique. En 2015, plus de 6 Français sur 10 (62%) s'adonnaient à un sport. Une statistique en constante augmentation puisqu'ils étaient 57% en 2013 et 52% en 2012.

Dans le détail :

  • Un tiers pratique une ou deux heures par semaine ; 
  • 16% en font trois à quatre heures ; 
  • 14% au moins cinq heures.

Les femmes en première ligne

Problème, s'ils sont de plus en plus nombreux "à se bouger", ils sont encore 40% à demeurer sédentaires. Un phénomène qui touche particulièrement les 35-54 ans (44%), principalement les femmes. Cela peut s'expliquer par le fait que celles-ci sont souvent des "cumulardes", tentant de concilier vie professionnelle et vie familiale.

Le rôle de l'employeur

Sur ce point, 75% des personnes interrogées estiment que les employeurs ont un rôle à jouer dans l'accès à la pratique sportive. Ainsi, nombre de salariés considèrent que cela les inciterait à pratiquer le sport de manière plus régulière :

  • Si leur employeur leur proposait une aide financière pour pratiquer leur activité physique près de leur lieu de travail ; 
  • Ou organisait des séances de sport sur le lieu de travail ou dans un club situé à proximité. A bon entendeur...

Source : FFEPGV.

Mot-clef : Activité physique

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

ECHANGER