Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Le cannabis médical serait sans danger

Actualités santé

Le cannabis médical serait sans danger

[ Publié le 8 octobre 2015 ]

Consommé dans un cadre médical, le cannabis ne provoquerait pas d'effets indésirables. Une équipe canadienne est parvenue à ce constat à la suite d'une étude réalisée auprès de patients souffrant de douleurs chroniques.

cannabis-medical-danger-081015

"C'est la première étude d'envergure menée sur l'innocuité du cannabis médical", explique le Dr Mark Ware, principal auteur de ce travail. Avec son équipe de l'hôpital général de Montréal, ils ont suivi 215 patients adultes. Tous souffraient de douleurs chroniques, d'origine non cancéreuse. Cette cohorte de malades a été comparée à un groupe témoin ne fumant pas de cannabis mais souffrant des mêmes maux. Les scientifiques ont donc évalué le niveau d'effets secondaires ainsi que la fonction pulmonaire de l'ensemble des participants. Précision d'importance, les consommateurs se procuraient du cannabis tous les mois à la pharmacie de l'hôpital, après s'être soumis aux examens nécessaires. Ils ont en effet dû passer des tests de la fonction pulmonaire et cognitive. Ils ont également été interrogés sur le niveau de douleur, leur humeur et leur qualité de vie. Enfin plusieurs patients se sont soumis à des analyses sanguines.

Une douleur moindre mais plus de nausées

"Selon nos données, les consommateurs quotidiens de cannabis ne courent pas plus de risque de subir d'effets indésirables graves que les non-utilisateurs", explique le Dr Ware. "Nous n'avons aucune preuve d'effets indésirables sur les fonctions cognitives et pulmonaires ou dans les analyses sanguines des fumeurs". A l'inverse, les consommateurs de cannabis toléraient nettement mieux la douleur, présentaient moins de détresse à l'égard des symptômes. Selon Ware, "ils disaient avoir une meilleure humeur et une qualité de vie supérieure par rapport au groupe témoin".

Seul hic, et de taille, le groupe cannabis était davantage victime de maux de tête, de nausées, d'étourdissements, de somnolence et de troubles respiratoires associés au tabagisme. En France, seuls les médicaments contenant du cannabis peuvent être prescrits, notamment à certains patients atteints de sclérose en plaques, pour soulager les contractures sévères (spasticité).

Source : The Journal of Pain, 29 september 2015.

Mot-clef : Cannabis

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER