Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Chirurgie de l'obésité : un suivi nutritionnel après l'opération

Actualités santé

Chirurgie de l'obésité : un suivi nutritionnel après l'opération

[ Publié le 20 octobre 2015 ]

Après une opération bariatrique, les patients maigrissent rapidement. Mais pendant plusieurs mois, ils vont aussi devoir suivre un programme nutritionnel pour réapprendre à manger.

chirurgie-obesite-suivi-nutrionnel-201015

A ce jour, 200.000 patients ont pu bénéficier de la chirurgie bariatrique en France. Réservée aux malades les plus à risque de complications de l'obésité (diabète, hypertension, cancer, dépression...), cette opération consiste à diminuer la taille de l'estomac pour réduire les apports alimentaires. "L'Objectif n'est pas de continuer des régimes mais, progressivement, de manger de tout en plus petites quantités", explique Corinne Chicheportiche-Ayache, nutritionniste à Paris. Durant les premières semaines suivant l'opération, le patient démarre son suivi nutritionnel. Une consultation est prévue le 1er  mois, le 3e, le 6e puis le 12e. L'occasion d'expliquer pourquoi et comment retrouver une alimentation équilibrée. "La relation apaisée face à l'assiette est essentielle pour consolider la perte de poids sans s'exposer aux risques de carences en vitamines, en minéraux et en oligo-éléments notamment."

Exit les sucres rapides !

Aucune restriction alimentaire n'est imposée. Seule exception : "l'éviction des sucres rapides de l'assiette dans les premiers mois pour éviter la fixation de mauvaises graisses." Progressivement, toutes les catégories d'aliments sont réintroduites en quantités raisonnables, adaptées à la dépense énergétique. A ce sujet, "la reprise du sport même légère vient favoriser la perte de poids et le bien-être". Pour le patient, cette étape marque la fin d'une vie de régime. Le principe est de retrouver un équilibre nutritionnel, d'en finir avec l'alternance entre les périodes de privation et les excès.

Un soutien complet

La première année, un contrôle cardiologique et pneumologique est systématiquement effectué. Les patients sont aussi aiguillés vers un suivi psychologique ou psychiatrique "pour qu'ils s'habituent à leur nouvelle image corporelle". La perte de poids est si rapide qu'elle modifie brutalement l'apparence physique, certains ne se reconnaissent plus. "En un mois, les patients perdent en moyenne 10% de leur poids d'origine, 20% dans le trimestre suivant l'intervention, et le poids de forme est atteint en un an", souligne le Dr Sylvie Guéroult, chirurgien digestif à la Clinique Geoffroy Saint-Hilaire (Paris). Enfin, des réunions entre patients sont organisées en présence de l'équipe médico-chirurgicale. Au programme, soutien et partage d'expérience pour une meilleure adhésion thérapeutique.

Sources : Interview de Corinne Chicheportiche-Ayache, nutritionniste à Paris, et du Dr Sylvie Guéroult, chirurgien digestif à la Clinique Geoffroy Saint-Hilaire à Paris.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus