Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > AVC : bien connaître les signes d'alerte

Actualités santé

AVC : bien connaître les signes d'alerte

[ Publié le 30 octobre 2015 ]

A l'occasion de la Journée mondiale de l'AVC, ce 29 octobre, une campagne intitulée "Le vrai danger ne prévient pas toujours" est lancée. Objectif : informer le public du caractère imprévisible et soudain de l'accident vasculaire cérébral ainsi que du risque de récidive.

avc-301015

En France, l'AVC et ses récidives représentent la première cause de handicap chez l'adulte. Saviez-vous qu'un tiers des victimes ne peut plus marcher sans assistance et un sur quatre présente un handicap léger à modéré ?

Pour limiter au maximum les risques de séquelles, ou pire de mortalité, il est impératif de bien avoir en tête les signes d'un AVC. "Une déviation de la bouche ou du visage, une faiblesse du bras ou de la jambe, des difficultés pour s'exprimer, il faut immédiatement appeler le 15 (ou le 112)", explique le Dr François Rouanet, neurologue à l'hôpital Pellegrin (CHU de Bordeaux). C'est en effet vital pour déclencher "les secours qui vont adresser le patient dans un établissement de santé où il pourra être pris en charge rapidement".

Un risque de récidive

Entre 30% et 40% des patients risquent d'être victimes d'une récidive. Et ceci dans un délai moyen de 5 ans. "Les malades qui récidivent sont ceux dont les artères sont déjà très abîmées et ceux qui ne prennent pas les médicaments", souligne le Dr Rouanet. "Ces médicaments soignent les facteurs de risque de l'AVC tels que l'hypertension artérielle, la fibrillation atriale, l'hypercholestérolémie. Sans une bonne observance et une bonne hygiène de vie, les patients risquent un second AVC." Ces traitements permettent donc à la fois de prévenir sa survenue et le risque de récidive. Pour davantage d'informations, consultez le site www.avcvitele15.com.

Sources : Fédération nationale AVC, Société française Neuro-Vasculaire (SFNV), la Fondation Coeur et Artères.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER