Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Le tabac et l'alcool coûtent 240 milliards d'euros par an à la France

Actualités santé

Le tabac et l'alcool coûtent 240 milliards d'euros par an à la France

[ Publié le 15 septembre 2015 ]

Selon une étude publiée par l'Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT), l'alcool et le tabac coûtent 120 milliard d'euros chacun à la France, contre 8,8 milliards d'euros pour les drogues illicites. Explications.

tabac-alcool-coutent-240-milliards-150915

"Le coût social  de l'alcool et celui du tabac sont presque identiques, 120 milliards d'euros, suivi par les drogues illicites (8,7 milliards d'euros)", pour l'année 2010, analyse l'économiste Pierre Kopp dans son rapport, publié par l'OFDT. Un coût à mettre en lien avec les quelque 13,4 millions de fumeurs, les 3,8 millions "d'usagers à risques d'alcool" et les 300.000 usagers de drogues illicites que compte le France.

Comment expliquer ces 240 milliards ?

Le côut externe, c'est-à-dire la valeur des vies humaines perdues, la perte de qualité de vie, les pertes de production des entreprises et des administrations, représente l'essentiel de ce montant. En 2010, le tabac a causé par exemple 78.966 décès et le tabac plus de 49.000. Au total, plus de 800.000 années de vie ont été perdues en raison des pathologies liées à la consommation d'alcool, plus de 680.000 à cause du tabagisme et plus de 40.000 à cause de l'usage de drogues illicites.

33% du déficit budgétaire français

Du côté des finances publiques, le coût est considéré comme "élevé" (1,1% du PIB). Chaque année, l'État doit payer respectivement pour l'alcool, le tabac et les drogues illicites, 4,9 milliards, 14 milliards et 2,4 milliards d'euros. Ainsi, 33 % du déficit budgétaire français serait constitué par le poids négatif des drogues sur les finances publiques.

Les associations s'insurgent

Devant ces chiffres pour le moins alarmants, certaines associations n'ont pas tardé à monter au créneau. A l'image de DNF (Droit des non-fumeurs). Elle demande ainsi "de nouveau, que l'Etat réagisse vite et impose rapidement les mesures prévues dans le Plan de Réduction National du Tabagisme (PNRT)." Ainsi réclame-t-elle notamment "une hausse de la taxation des produits du tabac sans influence des lobbys qui finissent par toujours obtenir plus de revenus." Pour en savoir plus, consultez l'intégralité du rapport en cliquant ici.  

Source : OFDT.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Envie d'enfant ou enceinte : vous avez décidé d'arrêter de fumer.

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

ECHANGER