Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Comment agir contre les poux

Actualités santé

Comment agir contre les poux

[ Publié le 15 septembre 2015 ]

En septembre, les poux aussi font leur rentrée. Voici quelques conseils pour vous débarrasser pour de bon de ces insectes hématophages, qui se délectent du sang !

agir-contre-poux-150915

"Attention : les poux sont de retour, penser à surveiller les têtes et à traiter". Peut-être avez-vous remarqué ce message placardé à l'entrée de l'école ou de la crèche fréquentée par votre enfant. 

Les poux sont de minuscules insectes qui, chaque année, colonisent nos chères têtes blondes. Et beaucoup d'idées reçues continuent de circuler à leur sujet. Commençons par leur tordre le cou.

Les adultes pas épargnés

Avant toute chose, les poux envahissent n'importe quel cuir chevelu. Celui des enfants donc, mais aussi des adultes. Ils véhiculent, à tort, une image de précarité. En fait, même avec une hygiène irréprochable, aucune tête n'est à l'abri. Même si les filles aux cheveux longs semblent les plus touchées. Les poux se transmettent par contact direct. Ils ne volent pas et ne sautent pas. En clair, on ne peut en attraper qui si nos cheveux touchent ceux d'une personne "infectée". Plus rarement - mais cela arrive -, la transmission peut se faire via un oreiller, une brosse, un bonnet...

Les signes qui doivent alerter

Si vos enfants se démangent le crâne, peut-être ont-ils été attaqués par ces insectes. C'est en fait le signe que les poux sont en train de se nourrir. Commencez par inspecter les cheveux près de la racine, surtout derrière les oreilles et la nuque, en les écartant. Si vous constatez un point grisâtre, pour savoir si c'est une lente, coincez-le entre le pouce et l'index. S'il reste accroché, c'est sans doute une lente. Passez un peigne à poux dans les cheveux secs, au-dessus d'une surface blanche si possible (lavabo ou baignoire). S'il y a des poux, ils tomberont et vous les verrez sans problème.

Les moyens d'action

Il est en effet très difficile de s'en prémunir. Votre meilleur allié sera en outre le pharmacien. Il saura vous conseiller. Côté produit, vous aurez le choix. Tout d'abord, des médicaments insecticides qui détruisent le système nerveux des poux. Autres traitements, ceux à base de dimeticone (huile de silicone), qui asphyxient les poux en obturant les orifices par lesquels ils respirent. Des produits capillaires (shampoings, lotions) peuvent être utilisés en complément des traitements. Ils aident à décoller les lentes et peuvent contenir des répulsifs. En même temps que vous traitez les cheveux, pensez à agir sur ce qui aurait pu être en contact avec la tête : serviettes, doudous, bonnets...

Quid des méthodes naturelles ?

Au rayon des remèdes de grand-mères, les astuces anti-poux sont légions. Mais sont-elles efficaces ? Difficile à dire tant la littérature scientifique est pauvre à ce sujet. Les huiles essentielles, pour ne citer qu'elles, n'ont pas fait la preuve de leur action et peuvent être responsables d'allergie. Citons tout de même une étude datant de 1999 vantant les bienfaits d'un shampooing à la... mayonnaise ! Selon les chercheurs, ce corps gras participerait à asphyxier les poux.

Sources : INPES, Ameli.fr.

Mots-clefs : Hygiène corporelle , Parasite

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER