Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Etats-Unis : une pilule pour booster la libido des femmes

Actualités santé

Etats-Unis : une pilule pour booster la libido des femmes

[ Publié le 20 août 2015 ]

La Food and Drug Administration (FDA) américaine vient d'autoriser la mise sur le marché d'un médicament l'Addyi® (flibanserin), indiqué dans les troubles du désir sexuel chez la femme pré-ménopausée. Pour autant, cette pilule n'est pas l'équivalent rose du Viagra®, la fameuse pilule bleue. Explications.

etats-unis-pillule-rose-libido-femmes-20082015

Une pilule rose à prendre chaque soir avant d'aller se coucher. C'est ainsi que sera indiqué l'Addyi®, un médicament commercialisé par la firme Sprout Pharmaceuticals. Cette molécule, dont les spécialistes ne savent pas précisément comment elle agit, vient d'être autorisée aux Etats-Unis pour traiter les troubles du désir de femmes pré-ménopausées, après avoir été rejetée à deux reprises en 2010 et 2013. Dans cette indication, "la perte de libido ne doit être due ni à un problème médical ou psychiatrique, ni à des incompatibilités dans la relation ou encore à la prise de médicaments ou de drogues", précise la FDA. D'après un sondage américain, rapporté par le New York Times, environ 10% des femmes souffriraient de ce type de dysfonction sexuelle.

Pas un viagra au féminin
Addyi® n'a donc rien à voir avec le Viagra®. Ce dernier est un médicament destiné à aider les hommes à parvenir à une érection, et non à obtenir le retour d'une libido disparue. Dans cette indication, l'Addyi® est le premier médicament autorisé, les deux sexes confondus. Toutefois, cette autorisation reste une avancée dans la prise en charge des troubles sexuels féminins en général, souvent tabous. "Cette autorisation fournit aux femmes souffrant de troubles du désir une option thérapeutique légale", a d'ailleurs souligné Janet Woodcock de la FDA.

Une incompatibilité avec l'alcool
La pilule rose induit plusieurs effets indésirables comme une hypotension, un risque d'endormissement ou de syncope. "Après 8 semaines de traitement, les patientes n'observant aucune amélioration de leur désir devraient cesser de prendre ce médicament", recommande la FDA. Par ailleurs, ces effets sont potentialisés par l'alcool. C'est pourquoi ce médicament, contre-indiqué en cas de consommation de boissons alcoolisées, ne sera disponible que sur prescription médicale.

Sources : FDA - New York Times.

Mots-clefs : Médicament , Ménopause , Sexualité

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Peur de prendre du poids avec la ménopause ?

Nos diététiciennes vous conseillent.

En savoir plus