Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Mélanome de l'œil : l'importance du diagnostic précoce

Actualités santé

Mélanome de l'œil : l'importance du diagnostic précoce

[ Publié le 23 juillet 2015 ]

Cancer de l'œil le plus fréquent chez l'adulte, le mélanome uvéal touche 500 à 600 patients chaque année en France. Comme dans le mélanome cutané, il s'attaque aux mélanocytes, ces cellules chargées de produire la mélanine, un pigment qui protège des rayons du soleil. Explications.

melanome-oeil-diagnostic-230215

Comme notre peau, nos yeux contiennent des mélanocytes, ces cellules chargées de produire la mélanine, un pigment qui protège des rayons du soleil. Dans l'œil, ils sont situés dans l'uvée. Dans la grande majorité des cas, le mélanome apparaît au niveau de la choroïde, le tissu qui recouvre la rétine. Contrairement au mélanome cutané, largement provoqué par l'exposition aux rayons ultraviolets (UV), "on ne connait pas les causes du mélanome de l'uvée", indique le Dr Laurence Desjardins, chef du service ophtalmologie de l'Institut Curie. "On sait seulement qu'il affecte plus volontiers les patients aux yeux et à la peau clairs."

Peut-on prévenir ce cancer ? Pas vraiment. Toutefois, il est tout à fait possible de le diagnostiquer précocement. Pour cela, il est important de consulter rapidement un ophtalmologiste en cas de troubles visuels. "Ceux-ci peuvent se manifester sous forme d'éclairs appelés les phosphènes, ou encore d'une amputation du champ visuel ou d'une baisse soudaine de l'acuité", décrit Laurence Desjardins. A partir de 50 ans, les patients se disent souvent qu'il s'agit de la cataracte. Or "il faut consulter pour en être sûr".

Le problème des délais d'attente

Rarissime chez l'enfant avant 18 ans, il survient plus fréquemment à partir de 50 ans. Mais "à tous les âges, il est essentiel de consulter rapidement en cas d'apparition de troubles visuels", insiste le Dr Desjardins. "Le diagnostic précoce est important pour le pronostic vital bien sûr, mais aussi pour augmenter les chances de conservation de l'oeil." Le problème, ce sont les délais des spécialistes. "Dans certaines régions, il est de plus de 6 mois", indique-t-elle. Or "quand on a une tumeur, c'est trop long. Il faut que les ophtalmologistes forment leur secrétariat pour donner des rendez-vous plus rapides quand les symptômes indiquent un risque de tumeur". Alors, si vous avez le moindre doute, insistez auprès des médecins pour obtenir un rendez-vous au plus vite.

Source : interview du Dr Laurence Desjardins, chef du service ophtalmologie de l'Institut Curie.

Mot-clef : Oeil

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER