Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Penser à ses vaccins après 65 ans

Actualités santé

Penser à ses vaccins après 65 ans

[ Publié le 28 avril 2015 ]

Contrairement aux idées reçues, les personnes de plus de 65 ans ne sont pas immunisées contre toutes les maladies ! Voici les vaccins qui leurs sont recommandés.

vaccination-apres-60ans-280415

Pour la 9e année consécutive, la semaine européenne de la vaccination vient combler les lacunes en matière d'immunité. Principal objectif, renforcer la protection contre les agents infectieux auprès de toutes les générations, des petits enfants aux grands-parents.

Sensibilité aux infections
Après 65 ans, les fameuses piqûres de rappel sont aussi à l'ordre du jour ! "En avançant en âge, les personnes âgées deviennent sensibles à certaines infections", rappelle l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Du fait d'une immunité diminuée, les sexagénaires mettent en effet plus longtemps à guérir d'une grippe. Et contrairement aux idées reçues, passer plus de temps à l'extérieur (jardinage, marche, bricolage...) stimule la forme physique et mentale, mais ne renforce pas l'immunité. "Les activités de plein air sont autant d'occasions de se blesser et de s'exposer au tétanos", indique l'Inpes. L'exposition à un microbe peut en effet provoquer des petites plaies (égratignures, piqûres de rosier...) favorisant la contamination.

Les recommandations vaccinales
Pour rester en forme et limiter le risque de développer une maladie infectieuse, les personnes de plus de 65 ans doivent donc penser au :
- Rappel du vaccin combiné tétanique, poliomyélitique et diphtérique, à effectuer tous les dix ans (75 ans, 85 ans...).
- Vaccin contre la grippe, à renouveler chaque année avant le début de l'épidémie, en général à l'automne.
- Vaccin contre la coqueluche, recommandé aux grands-parents amenés à garder leurs petits-enfants de moins de 6 mois.
Enfin, si vous avez prévu de voyager, veillez à consulter votre médecin généraliste au moins un mois avant le départ. Ce dernier procèdera si besoin à la mise à jour des vaccins. Cette recommandation est valable à tous les âges de la vie, "mais les personnes âgées sont plus vulnérables aux infections et s'exposent à de plus graves conséquences pour leur santé", conclut l'Inpes.

Sources : Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, 16 avril 2015. Baromètre santé 2014, Inpes, 16 avril 2015.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Vaccin

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER