Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Le sang peut se conserver avant d'être transfusé

Actualités santé

Le sang peut se conserver avant d'être transfusé

[ Publié le 17 avril 2015 ]

Une récente étude montre que le sang conservé durant 22 jours avant d'être transfusé ne causait pas plus de complications que celui conservé 6 jours seulement.

sang-transfusion-170415

Selon un travail international, les globules rouges conservés pendant trois semaines ne présenteraient aucun risque pour les patients transfusés. Ce qui remet en cause différents travaux selon lesquels une conservation prolongée pouvait compromettre l'efficacité d'une transfusion.

Compenser les pertes en hémoglobine
Environ un tiers des malades hospitalisés dans un service de réanimation reçoivent une transfusion sanguine au cours de leur séjour. Les globules rouges sont transfusés pour compenser les pertes en hémoglobine et ainsi préserver l'apport en oxygène aux organes vitaux. Objectif principal, limiter le risque d'infarctus du myocarde. Plusieurs équipes canadiennes et françaises ont réalisé une étude en double aveugle afin de comparer la mortalité à 90 jours après la première transfusion sanguine avec du sang conservée en moyenne 6 ou 22 jours. Au total, 2.430 adultes ont participé à l'étude, soit 1.211 patients dans le groupe "6 jours" et 1.219 dans le groupe "22 jours".

Aucune différence de mortalité
Les résultats sont sans équivoque. Il n y'a aucune différence de mortalité ou de dysfonctions d'organes entre les deux groupes. "Cela signifie que le sang prélevé depuis peu n'est pas plus bénéfique que le sang prélevé depuis plus de deux semaines", indique Paul Hébert, chercheur au centre hospitalier universitaire de Montréal. Cette vaste étude clinique apporte en effet des preuves rassurantes concernant la sécurité du sang transfusé aux patients gravement malades. La même équipe de chercheurs mène actuellement un essai clinique auprès des jeunes patients. Elle devrait permettre de vérifier si les enfants réagissent aux transfusions de sang fraîchement prélevé et de sang plus âgé de la même manière que les adultes.

Sources : Centre hospitalier régional universitaire de Besançon, Etablissement français du sang, mars 2015.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER