Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Internet : des laits maternels coupés au lait de vache

Actualités santé

Internet : des laits maternels coupés au lait de vache

[ Publié le 10 avril 2015 ]

Une récente enquête montre qu'une partie des laits maternels vendus sur le web contient en fait du lait de vache. Ce qui peut être dangereux pour certains enfants.

internet-lait-bebe-100415

Sur Internet, il est aujourd'hui possible d'acheter (presque) tout. Même du lait maternel ! Or cette pratique comporte d'importants risques pour la santé du nourrisson. C'est ce qu'a démontré une équipe américaine qui a découvert qu'une part de ces produits étaient coupés au lait de vache.

Mélange intentionnel
L'allaitement maternel est recommandé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Mais parfois, les mères éprouvent des difficultés dans cette démarche. Pour offrir tous les bienfaits nutritionnels à leurs petits, certaines d'entre elles en achètent sur Internet. Une équipe américaine vient de montrer du Nationwide children's hospital, à Columbus (Ohio) que 10 % des laits vendus sur la toile contiennent du lait de vache. Sur les 102 échantillons achetés par les chercheurs sur divers sites internet, onze contenaient en effet de l'ADN bovin. Indiquant ainsi qu'il ne pouvait s'agir d'une contamination accidentelle, mais bien d'un mélange intentionnel. Ils ajoutaient du lait de vache ou du lait infantile industriel "dans le but d'augmenter le volume du produit à vendre", soupçonne Sarah A. Keim, principal auteur.

Contamination microbienne
Ainsi, donner ce lait à un nourrisson allergique ou intolérant à la protéine de lait de vache ou au lait industriel l'expose à un risque grave pour sa santé. Et ce, d'autant plus que "16 % des acheteurs de lait maternel sur internet le font pour nourrir un enfant intolérant au lait industriel", précisent les auteurs. Par ailleurs, un risque non négligeable de contamination bactérienne ou virale est à noter. Dans une étude précédente, la même équipe scientifique a d'ailleurs observé une telle contamination dans 75 % des échantillons étudiés ! "Les mères devraient se voir recommander de ne pas se fournir en lait maternel par ce biais", insiste Sarah A. Keim. Laquelle conseille aux mères qui souhaitent donner leur lait, de le faire à des banques de lait (lactariums) qui le redistribuent gratuitement. Enfin, "un soutien de qualité et d'une durée suffisante aiderait les mères éprouvant des difficultés au cours de l'allaitement", conclut-elle. Ce qui réduirait le nombre de femmes ayant besoin de se fournir en lait maternel en dehors du leur.

Source : Nationwide children's hospital, 6 avril 2015.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Alimentation

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER