Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Un traitement efficace pour le sevrage tabagique des personnes séropositives

Actualités santé

Un traitement efficace pour le sevrage tabagique des personnes séropositives

[ Publié le 4 mars 2015 ]

Des chercheurs viennent de tester la varénicline, un médicament pour le sevrage tabagique, chez des personnes infectées par le virus de l'immunodéficience humaine. Il s'est avéré efficace, à condition que les patients soient bien suivis.

sevrage-tabac-personnes-seropositives-030315

Le sevrage tabagique est indispensable pour les patients séropositifs au virus de l'immunodéficience humaine (VIH) ! En effet, l'infection est liée à un risque accru de maladies cardiovasculaires et de cancers, qui sont aggravés par le tabac. Selon un travail mené par une équipe de l'Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites (ANRS), dans la prise en charge du sevrage tabagique, la varénicline serait un traitement aussi efficace chez les personnes infectées par le VIH que dans la population générale.

Efficacité et tolérance du médicament
En France, la prévalence du tabagisme s'élève entre 50 et 60 % chez les patients séropositifs au VIH, contre 30 à 40 % dans la population générale. Une situation d'autant plus préoccupante que parmi les traitements indiqués dans le sevrage tabagique, la varénicline s'avère efficace avec un taux de succès de 23 % à 52 semaines, contre 10 % avec un placebo. Son efficacité et sa tolérance n'avaient toutefois jamais été étudiées chez des patients infectés au VIH. Une équipe de l'ANRS a mené une étude chez 248 patients séropositifs, sous traitement antirétroviral, fumeurs et motivés pour arrêter. Ils ont été répartis en deux groupes. Le premier a reçu la varénicline pendant 12 semaines et l'autre un placebo. A 48 semaines, le pourcentage de patients abstinents s'élevait à 17,6 % dans le bras varénicline, contre 7,2 % pour les patients sous placebo. "La différence entre les deux groupes est significative, la possibilité d'obtenir une abstinence étant près de deux fois plus élevée avec le traitement", indique le Pr Patrick Mercié de l'hôpital Saint-André (Bordeaux).

Motivation et conseils
En termes de tolérance, aucun événement significatif cardiovasculaire n'a été rapporté. "Notre étude montre que l'utilisation de la varénicline est efficace pour arrêter de fumer chez les patients vivant avec le VIH, explique le Pr Patrick Mercié. Il y a cependant des conditions à réunir pour obtenir ces résultats : il faut être motivé, bénéficier de conseils et d'un suivi régulier par un tabacologue, ne pas être dans un état anxieux ou dépressif et avoir une infection VIH bien contrôlée."

Source : ANRS, 26 février 2015.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Addiction tabac

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cigarettes trop chères ?

Arrêtez de fumer gratuitement en vous faisant aider par un médecin tabacologue !

En savoir plus

ECHANGER