Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Tabagisme : moins de fumeurs en France

Actualités santé

Tabagisme : moins de fumeurs en France

[ Publié le 26 février 2015 ]

Si le tabagisme reste le premier facteur de risque de cancer en France, il est en recul. Avec le Programme national de réduction du tabagisme, les pouvoirs publics souhaitent maintenir cette tendance.

tabagisme-cigarette-260215

Pour la première fois depuis 2010, le nombre de fumeurs a reculé en France. Issus du baromètre santé Inpes (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) 2014, ces résultats ont été présentés comme "encourageants" ce mardi 24 février par la ministre de la Santé. Pour autant, le bilan reste mitigé. "Le cancer du poumon est depuis quelques années la deuxième cause de mortalité par cancer chez les femmes, avec 8.623 décès en 2012, juste derrière le cancer du sein", indique l'Inpes. Et à lui seul, le fléau du tabagisme cause le décès de 200 Français chaque jour.

Un tiers des Français fume
Entre 2010 et 2014, le nombre de fumeurs réguliers (tous les jours) est passé de 29,1 % à 28,2 %. L'année passée, on estimait d'ailleurs la proportion de fumeuses à 3 jeunes femmes sur 10 chez les 20-25 ans, contre 4 sur 10 en 2010. Malgré ce (timide) recul de la consommation, la prévalence tabagique dans l'Hexagone "reste largement supérieure comparée à celle de nombreux autres pays occidentaux", a confirmé Marisol Touraine. Ainsi, un tiers des Français fume de temps en temps chez les 15-75 ans.

Aide au sevrage tabagique
Chaque année, 2,4 millions de Français ont recours à des traitements d'aide à l'arrêt du tabac. Pour faciliter l'accès aux dispositifs de sevrage, la décision a été prise de tripler le forfait des substituts nicotiniques pour les jeunes de 20 à 25 ans Marisol Touraine a également rappelé les mesures du Programme national de réduction du tabagisme (PNRT) révélées pour la première fois en septembre 2014. L'un des objectifs, réduire l'attractivité du tabac pour détourner les non-fumeurs, en particulier les jeunes, du risque d'addiction à la nicotine. En effet, le nombre de personnes qui expérimentent le tabac est trop important : 80 % des Français affirment avoir déjà allumé une cigarette "pour essayer". Le projet de loi relatif à la santé du gouvernement - qui sera présenté au vote du Parlement en avril 2015 - insiste sur :
- Le retrait de la publicité pour les cigarettes - classiques et électroniques - dans les espaces commerciaux, la neutralité du paquet pour toutes les marques, et l'interdiction de fumer la cigarette classique à bord d'un véhicule en présence d'enfants.
- L'interdiction de vapoter dans les lieux publics et d'ajouter des arômes dans les e-cigarettes. Près de la moitié des 15-24 ans ont déjà essayé la cigarette électronique et 8 % des 25-34 ans vapotent tous les jours.
Enfin, Marisol Touraine a évoqué la difficulté des femmes enceintes à se départir de l'emprise de la cigarette. Au total, "17,8 % d'entre elles fument toujours au troisième trimestre de leur grossesse. Il s'agit du taux le plus élevé d'Europe. Dans un délai de six mois, il est donc prévu qu'un pictogramme 'femmes enceintes' apparaisse systématiquement sur tous les paquets de cigarettes, pour sensibiliser les femmes aux dangers du tabac pendant leur grossesse."

Source : Ministère des Affaires sociales, de la santé et des Droits des Femmes, le 24 février 2015.

0(Destination santé ©)

Mot-clef : Addiction tabac

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cigarettes trop chères ?

Arrêtez de fumer gratuitement en vous faisant aider par un médecin tabacologue !

En savoir plus

ECHANGER