Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Les Français pessimistes face au cancer

Actualités santé

Les Français pessimistes face au cancer

[ Publié le 3 février 2015 ]

Le cancer est la maladie la plus redoutée des Français. Plus de 7 sur 10 pensent qu'ils y seront confrontés un jour, si l'on en croit les résultats d'un récent sondage.

francais-pessimiste-cancer

Dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre le cancer, la Fondation pour la recherche sur le cancer (ARC) publie les résultats du sondage "Les Français face au cancer". Un travail qui met en lumière l'importante distorsion entre la perception et la réalité de la recherche et des traitements. L'ARC en profite aussi pour émettre des propositions afin d'améliorer les connaissances du grand public, mais aussi la prise en charge des patients et la recherche...

Progrès des traitements
Les idées reçues ont la vie dure. Les Français pensent très majoritairement (7 sur 10) qu'ils seront touchés par le cancer. La réalité est certes effrayante mais elle est moindre : un homme sur deux et une femme sur trois seront concernés par le cancer au cours de leur vie. Même s'ils savent que d'importants progrès ont été réalisés ces vingt dernières années en matière de recherche et d'innovations thérapeutiques, ils mesurent mal ces avancées. Ainsi, la moitié pense toujours que l'on ne guérit qu'un cancer sur trois (dans la réalité, les chiffres font état d'un cancer sur deux). Et 46 % remettent en cause l'égalité d'accès aux nouveaux traitements. En fait, cette inquiétude excessive s'explique facilement : 7 fois sur 10, les sondés se disent "mal informés" sur la maladie.

Les recommandations de l'ARC
Face à cette méconnaissance, l'ARC lance huit propositions. Pour mieux informer les Français donc mais aussi pour accélérer l'accès à l'innovation thérapeutique. Des propositions qui, si elles étaient appliquées, permettraient d'après la Fondation de sauver 40.000 vies de plus chaque année d'ici dix ans.
Promouvoir un environnement propice à l'innovation en :
- Renforçant l'information des malades et des professionnels de santé.
- Adaptant la législation.
- Adoptant une perspective internationale.
Placer le patient au cœur de la recherche et des soins en :
- Améliorant le diagnostic et le dépistage précoce.
- Multipliant les essais cliniques.
- Maintenant une recherche clinique académique de pointe.
Mobiliser les moyens nécessaires dans la durée en :
- Investissant dans de nouveaux équipements.
- Déployant des moyens financiers massifs.

Source : ARC - Enquête réalisée du 8 au 19 janvier 2015 auprès d'un échantillon représentatif de 1.004 Français âgés de 16 ans et plu (méthode des quotas Insee : sexe, âge, profession de la personne de référence du ménage, région et catégorie d'agglomération) - février 2015.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Cancer

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR