Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cancer de la thyroïde : un nouveau médicament à l'étude

Actualités santé

Cancer de la thyroïde : un nouveau médicament à l'étude

[ Publié le 23 février 2015 ]

Les scientifiques ont testé le lenvatinib, un nouveau traitement du cancer de la thyroïde réfractaire à l'iode radioactif. Ils ont observé une survie nettement supérieure à ce qui avait été noté avec d'autres substances.

cancer-thyroide-230215

Du nouveau dans la prise en charge du cancer de la thyroïde réfractaire à l'iode radioactif. Une thérapie ciblée permettrait d'améliorer la survie sans progression de la tumeur. Mieux, chez de nombreux patients, la masse tumorale a diminué.

Comparer la survie
Jusqu'en 2010, il n'y avait aucune solution pour traiter les patients atteints de cette forme de cancer de la thyroïde. Laquelle représente entre 5 % et 15 % du nombre total de tumeurs de cet organe. L'espérance de vie des patients n'était au mieux que de quelques années. Aujourd'hui, selon le Pr Martin Schlumberger, chef du service de médecine nucléaire et oncologie endocrinienne à Gustave-Roussy (Villejuif), "compte tenu des résultats de cet essai, le lenvatinib pourrait devenir le traitement standard pour les patients résistants à l'iode 131." L'objectif de cet essai de phase III randomisé en double aveugle contre placebo était de comparer la survie sans progression de patients atteints d'un cancer de la thyroïde avancé et réfractaire à l'iode 131. Cette étude a été menée dans plus de 100 centres en Europe, en Amérique du Nord et du Sud et en Asie. Au total, 392 patients ont été inclus, dont une partie a reçu le lenvatinib et l'autre un placebo.

Effets indésirables
Résultats, la médiane de survie sans progression de la tumeur a été de 18,3 mois sous lenvatinib contre 3,8 mois sous placebo. Dans un communiqué, l'Institut Gustave-Roussy estime que "cette amélioration est considérable et nettement supérieure à ce qui avait été noté avec d'autres médicaments. De plus, 65 % des patients traités ont vu leur tumeur régresser de manière significative et la tumeur a disparu chez plusieurs patients". Des effets indésirables ont néanmoins été observés, les cinq plus courants étaient l'hypertension (68 %), la diarrhée (59 %), une baisse de l'appétit (50 %), une perte de poids (46 %), et des nausées (41 %).

Source : New england journal of medicine 11 février 2015.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Cancer

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR