Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Votre appli pour faire avancer la science

Actualités santé

Votre appli pour faire avancer la science

[ Publié le 21 janvier 2015 ]

Vous faire jouer sur votre téléphone pour faire progresser les connaissances relatives au fonctionnement du cerveau, c'est l'objectif de l'appli Brain'us mise au point par l'Institut du cerveau et de la moelle.

application-telephone-sante-20115

Malgré les progrès constants dans l'univers de la neurologie, le fonctionnement de certains recoins du cerveau restent inconnus. La curiosité et les enjeux médicaux à ce sujet sont tels que l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) vient de développer une application pour aller voir plus loin au cœur de nos structures cérébrales. L'originalité ? Vous en êtes les principaux acteurs.

Circuits de la motivation
"Vous faire jouer sur votre téléphone pour faire progresser les connaissances relatives au fonctionnement du cerveau", le pari est lancé, avec l'application Brain'us ! Depuis le 14 janvier, vous pouvez jouer à l'un des huit mini tests téléchargeables sur votre téléphone portable en cliquant ici, ou sur votre ordinateur en vous connectant sur la page dédiée. Cette application a été mise au point par l'Institut du cerveau et de la moelle avec l'entreprise AdScientiam spécialisée dans l'e-santé. L'idée, décomposer les circuits de la motivation et la manière dont le cerveau prend des décisions. Ainsi les jeux ont-ils été pensés pour analyser différentes fonctions de notre cerveau : la mémoire de travail, les capacités de mémorisation et d'apprentissage...

Participez à la recherche
Qu'est-ce qui pousse à déplacer mon personnage à droite ou à gauche, pourquoi suis-je plus enthousiasmé par cette technique de jeu plutôt que par une autre, pourquoi le jeu traduit-il votre comportement en groupe ? C'est un fait, lorsque l'on joue, notre cerveau entre en ébullition, comme boosté par le plaisir et l'interaction avec les autres. Autant de réactions altérées chez la plupart des patients atteints de "troubles neurologiques comme la maladie de Parkinson, la dépression ou encore le syndrome du burnout", soulignent les chercheurs. Déceler l'anomalie dans ces circuits cérébraux pourrait aider à la compréhension de ces pathologies, améliorer le diagnostic précoce voire déboucher sur la mise au point de nouvelles thérapies. Mais pour détecter les anomalies cérébrales liées à ces maladies, les chercheurs doivent d'abord décrypter le fonctionnement du cerveau des personnes ne présentant aucun trouble neurologique. "Vous jouez et nous récoltons des données précieuses, intégrées dans une analyse globale des capacités cognitives de la population, expliquent les chercheurs. Plus la communauté de joueurs sera importante, plus la synthèse des mécanismes mentaux qui déterminent nos comportements sera précise." 

Source : Mission Inserm associations - Institut du cerveau et de la moelle, Unité 1127 Inserm/CNRS/Université Pierre et Marie Curie AdScientiam, décembre 2014.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER