Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Alcool : la chasse aux idées reçues

Actualités santé

Alcool : la chasse aux idées reçues

[ Publié le 15 décembre 2014 ]

Un certain nombre d'idées fausses circulent sur l'alcool et la santé. A l'approche des fêtes de fin d'année, l'Association française des diététiciens nutritionnistes fait le point.

img-actu-alcool-dec-2014

Avec les fêtes de fin d'année, c'est un réel plaisir de partager des mets succulents accompagnés de bons vins. Mais pour en profiter pleinement, encore faut-il savoir comment boire... Corinne Peirano de l'Association française des diététiciens nutritionnistes (AFDN) passe en revue certaines idées reçues autour de l'alcool.

L'alcool hydrate
Faux. L'alcool bloque en réalité la production de vasopressine, l'hormone diurétique. C'est donc l'inverse, un verre de vin déshydrate. C'est pourquoi il est toujours conseillé de proposer un verre d'eau à vos hôtes. Et n'hésitez à en demander un si vous êtes invités.

L'alcool fait grossir
Vrai. Eh oui, il s'agit même d'un aliment hautement énergétique : 1 g d'alcool correspond à 7 kilocalories. Son élimination mobilise donc des capacités que l'organisme ne peut consacrer aux graisses alimentaires absorbées au cours d'un même repas. Si vous buvez beaucoup ou de façon continue pendant les fêtes, vous risquez de prendre facilement 3 kilos ou plus. Veillez donc à boire raisonnablement.

Le champagne fait moins grossir que le vin
Faux. Le champagne a un apport calorique similaire au vin. Une flûte de champagne contient environ 80 calories contre 70 à 80 pour un verre de vin rouge ou blanc. En revanche, pour alléger la dégustation du foie gras et de la bûche, il constitue une alternative intéressante aux traditionnels vins liquoreux (120 calories).

L'alcool réchauffe
Faux. Nous avons tous l'impression, après avoir bu un verre, d'avoir plus chaud. Or c'est une sensation très passagère. Si dans un premier temps le débit cardiaque augmente et favorise une sensation de chaleur, rapidement la pression sanguine se relâche et annule cet effet.

L'alcool n'a pas le même effet sur tout le monde
Vrai. Au-delà de la taille et du poids de chacun, hommes et femmes ne sont pas égaux face à l'alcool. Chez les femmes, le plus grand volume adipeux favorise une plus forte concentration d'alcool dans le sang.

Source : AFDN, décembre 2014.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Addiction alcool

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER