Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Conseils pour aider son enfant à trouver le sommeil

Actualités santé

Conseils pour aider son enfant à trouver le sommeil

[ Publié le 21 novembre 2014 ]

L'heure du coucher est souvent un moment redouté par les enfants. Voici quelques conseils pour les aider à se coucher et à s'endormir.

img-actu-trouble-sommeil-nov2014

En primaire, un enfant a besoin d'environ dix heures de sommeil. Mais ce temps d'indispensable récupération est trop souvent rogné par des refus d'aller se coucher ou des insomnies. Votre objectif : faire de l'endormissement non plus une contrainte mais un plaisir. Des pistes pour y parvenir.

S'il a du mal à aller au lit
- Positivez le sommeil. Vantez les bienfaits d'une bonne nuit. L'effet ne sera pas immédiat, mais il sera sensible à vos arguments. Dites-lui que bien dormir permet de bien grandir et d'être en forme pour jouer le lendemain à l'école. Attention, pour que le message passe, ne le menacez jamais d'aller au lit en guise de punition.
- Montrez-vous diplomate. De plus en plus sensible au sens des mots, il préférera entendre "tout à l'heure il sera l'heure de dormir" à "dans un quart d'heure tu vas te coucher". Prévenez-le toujours quelques minutes avant l'échéance, il aura le temps de se préparer à cette idée. Il rechigne ? Plutôt que de crier, jouez sur la corde sensible et dites-lui que vous avez besoin de sa coopération. "Ecoute, comme tu es un grand, je sais que je peux te faire confiance pour te mettre au lit rapidement."
- Jouez contre la montre. Organisez une compétition entre lui et le temps. Réglez un minuteur de cuisine et dites à votre enfant qu'il aura gagné s'il termine ce qu'il a à faire avant la sonnerie. Le fait qu' un objet l'incite à se dépêcher réduira les conflits.
- Faites des exceptions. C'est vrai, il grandit. Il peut maintenant se coucher un peu plus tard pour regarder un DVD en famille ou faire des jeux de société avec vous. Mais uniquement les soirs où il n'y a pas école le lendemain. Et seulement s'il se montre grand et raisonnable en s'endormant rapidement le reste de la semaine.

S'il a du mal à s'endormir
Les enfants aussi peuvent souffrir ponctuellement d'insomnie. Tout comme chez les adultes, ces difficultés passagères sont généralement liées à l'anxiété. Interrogez votre enfant. Peut-être est-il tracassé par l'arrivée de son petit frère, votre récent divorce ou encore un élève qui l'embête en classe ? Le fait de pouvoir en parler va déjà arranger les choses. Et n'oubliez pas que même à 8 ans, le rituel du soir a encore son importance. Passez 10 minutes en tête-à-tête à lire un peu, faire un jeu de société calme ou vous raconter vos journées respectives.

Source : Dépliant de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé "Dormir c'est vivre aussi..." consulté en ligne le 17 novembre.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blog expert

Hygge : dire et vivre le bonheur à la danoise ?

par Christine Ramonnet  ,  Stéphanie Renaudin

famille-bonheur-danoise

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Besoin de parler à quelqu'un ?

Angoisse, mal-être, déprime : parlez-en avec un bénévole formé par des psychologues.

 

En savoir plus