Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Tabac et grossesse : la fertilité de l'enfant diminuée

Actualités santé

Tabac et grossesse : la fertilité de l'enfant diminuée

[ Publié le 2 octobre 2014 ]

Le tabagisme nuit non seulement à la fertilité des femmes, mais aussi à celle de l'enfant à venir, selon les résultats d'une récente étude menée sur des animaux.

img-actu-octobre-tabac-grossesse-fertilite-enfant-diminue

Des médecins australiens alertent les futures mamans, particulièrement celles qui attendent un garçon : le fait de fumer au cours de la grossesse ou durant la période d'allaitement nuirait à la fertilité future de leur fils. Pour le savoir, ils ont travaillé à partir d'un modèle animal.

24 cigarettes par jour
Le Pr Eileen McLaughlin et son équipe de l'Université de Newcastle, en Nouvelle-Galles du Sud (Australie) ont exposé 27 souris femelles à de la fumée de tabac. Un travail d'une précision extrême puisqu'ils expliquent que la dose inhalée par les animaux équivaut à celle de 24 cigarettes quotidiennes chez l'Homme. Dans la cohorte contrôle, 27 autres souris femelles ont évolué dans une "atmosphère normale". Au bout de six semaines, toutes ont été placées au contact de congénères mâles. A noter que celles du groupe "tabagisme" ont continué à être exposées à la fumée de cigarette. Et pas les autres.

Spermatozoïdes moins nombreux
Les 108 souriceaux mâles nés de ces rencontres ont fait l'objet d'un suivi très régulier de la part des scientifiques, jusqu'à leur maturité sexuelle qui intervient au bout de quatre à six semaines. Les médecins ont ainsi relevé chez les petits de fumeuses, des dommages au niveau de l'ADN des cellules impliquées dans la production des spermatozoïdes, la spermatogénèse. A tel point que ces derniers sont à la fois moins nombreux et moins mobiles que chez les autres animaux, ce qui diminue grandement les chances de gagner l'ovule. Et donc de féconder. "Bien que cette étude ait été réalisée chez la souris, ses résultats sont extrapolables à l'Homme", conclut Eileen McLaughlin, dans la revue Human reproduction. Avant d'expliquer que ce constat est relativement inquiétant dans la mesure où environ un quart des femmes continue de fumer au cours de leur grossesse, dans les pays développés. Sans compter que les troubles de la fertilité viennent s'ajouter à d'autres risques identifiés tels que le retard de croissance in utérin ou le faible poids de naissance.
Un dernier point : si vous êtes concernée et souhaitez arrêter de fumer, contactez Tabac info service au 39.89 (0,15 euro/minute depuis un poste fixe) ou rendez vous sur Tabac-info-service.fr.

Source : Human reproduction, 30 septembre 2014.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Envie d'enfant ou enceinte : vous avez décidé d'arrêter de fumer.

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

ECHANGER